lundi 22 septembre 2014

Formation tout au lon...

[suite...]

Accédez à la page des Emplois d’avenir en Poitou-Charentes
Toute l'actu...

[Plus d'actualité...]

Accueil perspectives des TPE-PME matière ...

Formation tout au long de la vie

Publiée le

Partagez cet article avec vos followers Partagez cet article sur facebook Partagez cet article avec votre réseau windows live Partagez cet article sur Yahoo! Buzz. Enregistrer cette page en favoris Delicious Enregistrer cette page sur scoopIt

Les perspectives des TPE-PME en matière de formation

Selon le 21e baromètre Perspectives d'Agefos-PME, face à la crise économique, la formation est perçue comme moins prioritaire dans les TPE-PME, mais demeure, pour plus de la moitié des répondants (53 %), un levier d’action sur la performance de l’entreprise, encore plus pour les PME (64 %). L'enquête à été réalisée avec Ipsos, du 25 octobre au 9 novembre 2012, selon la méthode des quotas, par téléphone auprès de 506 employeurs (dirigeants et responsables RH) de TPE et de PME.

Les principaux facteurs qui déclenchent le recours à la formation forment un trio : l’évolution des métiers (37 %), l’évolution du marché (27 %) et l’organisation du travail (19 %). Les motifs principaux cités par les employeurs pour répondre à leurs besoins de qualification sont : recruter du personnel qualifié et opérationnel (58 %, + 9 points par rapport à 2011) et former les salariés (53 %). L’investissement dans la formation en 2012 est d’ailleurs plus important de 5 points par rapport à 2011. Comme les années précédentes, la taille de l’entreprise reste un élément déterminant pour un engagement plus important, 42 % des PME déclarant un budget formation supérieur à l’obligation légale.

Le recours à l’alternance évolue sensiblement à la hausse et le recours au contrat de professionnalisation reste stable. La POE (préparation opérationnelle à l’emploi), dispositif plus récent à destination des demandeurs d’emploi, est encore peu connue par les entreprises (12 %).

Concernant la responsabilité sociale des entreprises, plus d’un tiers des TPE-PME s'y disent sensibles à  (36 %) et plus d’une entreprise sur 5 a déjà mis en place une action (22 %). Les chefs d’entreprises se déclarent prêts à agir en priorité sur l’amélioration des conditions de travail et les économies d’énergies (respectivement 47 et 42 %).

0 commentaire