Formation tout au long de la vie

Les perspectives des TPE-PME en matière de formation

ARCHIVE

Cette actualité est archivée, sa date de fin de validité est le 13/06/2013

Selon le 21e baromètre Perspectives d'Agefos-PME, face à la crise économique, la formation est perçue comme moins prioritaire dans les TPE-PME, mais demeure, pour plus de la moitié des répondants (53 %), un levier d’action sur la performance de l’entreprise, encore plus pour les PME (64 %). L'enquête à été réalisée avec Ipsos, du 25 octobre au 9 novembre 2012, selon la méthode des quotas, par téléphone auprès de 506 employeurs (dirigeants et responsables RH) de TPE et de PME.

Les principaux facteurs qui déclenchent le recours à la formation forment un trio : l’évolution des métiers (37 %), l’évolution du marché (27 %) et l’organisation du travail (19 %). Les motifs principaux cités par les employeurs pour répondre à leurs besoins de qualification sont : recruter du personnel qualifié et opérationnel (58 %, + 9 points par rapport à 2011) et former les salariés (53 %). L’investissement dans la formation en 2012 est d’ailleurs plus important de 5 points par rapport à 2011. Comme les années précédentes, la taille de l’entreprise reste un élément déterminant pour un engagement plus important, 42 % des PME déclarant un budget formation supérieur à l’obligation légale.

Le recours à l’alternance évolue sensiblement à la hausse et le recours au contrat de professionnalisation reste stable. La POE (préparation opérationnelle à l’emploi), dispositif plus récent à destination des demandeurs d’emploi, est encore peu connue par les entreprises (12 %).

Concernant la responsabilité sociale des entreprises, plus d’un tiers des TPE-PME s'y disent sensibles à  (36 %) et plus d’une entreprise sur 5 a déjà mis en place une action (22 %). Les chefs d’entreprises se déclarent prêts à agir en priorité sur l’amélioration des conditions de travail et les économies d’énergies (respectivement 47 et 42 %).