20 propositions pour l’emploi et le travail à l’heure du numérique

Formation tout au long de la vie

20 propositions pour l’emploi et le travail à l’heure du numérique

Le Conseil national du numérique (CNNum) a été saisi en 2014 par le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social pour formuler des propositions sur trois problématiques : Quels nouveaux métiers, quelles nouvelles compétences et comment conduire la transformation numérique des entreprises ? Quelles sont les pratiques numériques des services publics de l’emploi ? Comment l’automatisation et la numérisation des activités agissent-elles sur le travail et ses conditions ?

Le CNNum a remis à Myriam El Khomri son rapport intitulé, « Travail, Emploi, Numérique, les nouvelles trajectoires », le 6 janvier 2016. Les recommandations couvrent les champs de la formation, du dialogue social, de la régulation des plateformes et de la modernisation de l’action publique, aux niveaux local, national et international.

Au totale, le CNNum fait vingt recommandations, parmi lesquelles :
- Promouvoir les parcours professionnels hybrides et pluriactifs, en améliorant les dispositifs permettant la pluriactivité et en accompagnant le travail en temps partagé.
- Mettre en place un compte personnel d’activité, outil d’empouvoirement individuel et de sécurisation des transitions professionnelles.
- Adapter la recherche et l’offre d’emploi aux évolutions des usages des demandeurs et des acteurs de l’emploi. Ouvrir les lieux de service public de l’emploi et d’en faire des lieux de créativité et d’émancipation (mise en place d’espaces collaboratifs, d’expérimentations, de fab labs).
- Soutenir les formes alternatives de collectifs de travail, en donnant davantage de visibilité aux organisations coopératives (SCIC, SCOP, CAE).
- Redonner sens et envie au travail dans les organisations, en développant des formes de management plus collaboratives, en introduisant des modes d’évaluation collective, et en associant les travailleurs dans le déploiement d’outils numériques de travail.
- Développer une politique ambitieuse pour la recherche, l’éducation et la formation continue pour préparer les métiers de demain.
- Transformer la formation professionnelle : refondre le design pédagogique de la formation continue (réseaux d’échanges, tiers lieux, intégration d’acteurs de l’innovation sociale, développement de modules personnalisés), simplifier la VAE (délais) et expérimenter d’autres modes de valorisation des acquis et adapter la GPEC territoriale aux futurs besoins en métiers.
- Améliorer le service public de l’orientation et de la réorientation professionnelle : développer les dynamiques pair-à-pair, le mentorat de candidats, s’appuyer sur des réseaux extérieurs pour enrichir les démarches d’orientation, et enrichir le référencement des offres de formations.

Consulter le rapport et sa synthèse.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Signaler un abus
  • Edouard

    Quand vous dites transformer la formation professionnelle ça veut dire quoi ? Je croyais que c'était le but de la réforme http://www.gouvernement.fr/action/la-formation-professionnelle