Une insertion favorable des diplômés de formations sanitaires et sociales en région

L'actualité de l'ARFTLV

Une insertion favorable des diplômés de formations sanitaires et sociales en région

La DR-D-JSCS Nouvelle-Aquitaine et le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine ont réalisé une enquête sur l’insertion à sept mois des diplômés des formations sanitaires et sociales en ex région Poitou-Charentes, en partenariat avec de nombreux acteurs dont l’ARFTLV et son Observatoire Régional Emploi Formation (OREF) qui a apporté son appui dans le traitement et l’analyse des données recueillies.

Les résultats diffusés concernent onze diplômes et certificats délivrés entre le 1er janvier 2013 et le 31 mai 2015. Ces données visent à mieux cerner l’insertion professionnelle à court terme des diplômés, notamment à travers leurs conditions d’emploi et leurs mobilités géographiques.

L’insertion est plutôt favorable dans ces métiers. On note par exemple que 94 % des aides-soignants, 92 % des infirmiers, 91 % des éducateurs de jeunes enfants et 84 % des aides médico-psychologiques sont en emploi 7 mois après l’obtention de leur diplôme. Dans la fonction publique, leur principal employeur, les deux tiers des infirmiers sont recrutés en contrats temporaires. Rien d’étonnant dans la mesure où cette étape est nécessaire avant leur titularisation.

Dans le social, les aides médico-psychologiques exercent pour 70 % d’entre eux un emploi à durée indéterminée et travaillent principalement dans le secteur privé. La satisfaction ou non des enquêtés quant à leur situation actuelle est également abordée dans ces publications. Les conditions d’emploi, le niveau de salaire, le temps partiel subi sont les principales raisons évoquées par les personnes insatisfaites de leur situation.

Consulter l’ensemble des résultats sur le site de la DR-D-JSCS

Ajouter un commentaire