Formation tout au long de la vie

VAE : un dispositif d’appui renforcé en Pays-de-la-Loire

ARCHIVE

Cette actualité est archivée, sa date de fin de validité est le 22/03/2012

Dès 2006, un dispositif d’appui renforcé a été mis en place dans un département de la région Pays-de-la-Loire pour aider les publics du secteur des services à la personne dans leur démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE). C’est à l’Institut national de formation et de recherche sur l’éducation permanente (Infrep) que la Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle de Maine-et-Loire, devenue depuis Unité territoriale de la Direccte, a confié la tâche.  Les diplômes concernés étaient le DEES (Diplôme d’État d’Éducateur spécialisé), DEME (Moniteur éducateur), DEAMP (Aide médico psychologique), DEAVS (Auxiliaire de vie sociale), le TP ADVF (Titre professionnel Assistant de vie aux familles) et le CAP Petite enfance.
Un bilan de ce dispositif, qui combine entretiens individuels et travaux collectifs, et s’organise en 3 étapes (information collective et confirmation du projet VAE, constitution du dossier de recevabilité et travail sur le parcours professionnel, constitution du dossier de validation et préparation à sa présentation en jury), vient d’être fait. Les candidats sont majoritairement des femmes, en recherche d’emploi (54%), de plus de 45 ans pour un tiers d’entre elles. Elles avaient, avant leur entrée dans la démarche, un niveau de formation généralement inférieur ou égal au niveau V. Plus leur situation était stable en termes d’emploi, plus elles ont eu de chance d’arriver au terme de leur démarche. Mais qu’elles aient ou non obtenu la certification, elles disent avoir tiré du travail de la VAE des bénéficies tant personnels que professionnels, « ce qui pourrait expliquer que les trois quarts… aient vu leur situation professionnelle évoluer positivement ».
Lire les résultats de l'enquête