Education - Apprentissage

Illettrisme : résultats de l'enquête IVQ 2011

ARCHIVE

Cette actualité est archivée, sa date de fin de validité est le 19/06/2013

L’enquête Information et Vie Quotidienne 2004-2005 réalisée par l’INSEE et l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) qui permet d’établir le taux d’illettrisme chez les personnes âgées de 18 à 65 ans a été reconduite en 2011. Les résultats de l'enquête ont été révélés le 18 décembre 2012.

L'étude consate qu'en 2011, 11% des personnes de 18 à 56 ans résidant en France éprouvaient des difficultés préoccupantes dans les domaines fondamentaux de l’écrit. Parmi celles qui ont été scolarisées en France, 7% étaient dans ce cas et pouvaient être considérées en situation d’illettrisme. Ce taux était de 9% en 2004.
Les personnes âgées de 18 à 29 ans ont de meilleurs résultats que les générations plus âgées en lecture et en compréhension orale. Dans le domaine du calcul, la part des personnes très à l’aise baisse par rapport à 2004. Les performances en calcul se dégradent avec l’âge mais l’amélioration globalement enregistrée au fil des générations n’est plus de mise chez les plus jeunes. Les hommes ont plus souvent que les femmes des difficultés à l’écrit, mais c’est l’inverse en calcul.

Consulter Insee Première, n° 1426, de décembre 2012, pour connaître le détail des résultats.