Rapport de l'Igas sur l'évaluation du DPC des professions de santé

Formation tout au long de la vie

Rapport de l'Igas sur l'évaluation du DPC des professions de santé

ARCHIVE

Cette actualité est archivée, sa date de fin de validité est le 07/11/2014

Une nouvelle architecture de la formation continue des professionnels de santé a été créée en 2009 dans le cadre de la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » sous le nom de développement professionnel continu (DPC).
Le principe : Les professionnels de santé ouvrent un compte auprès de l'Organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC). Les organismes de formation se font enregistrer auprès du même organisme qui publie les programmes disponibles auxquels les professionnels s'inscrivent. L'OGDPC finance les formations et indemnise les professionnels.

Suite à une mise en place difficile de cette architecture et des dysfonctionnements dans les procédures d'inscription, d'indemnisation et d'enregistrement des organismes, l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été missionné pour procéder à un contrôle de l'OGPDC et évaluer le DPC.
Un rapport, rendu public en avril 2014, présente des scénarios d'évolution.
L'Igas marque sa préférence pour un scénario qui recentre les missions de l'OGDPC sur la formation interprofessionnelle et les priorités de santé publique. "Tout ce qui a trait aux formations de DPC propre à chaque profession ou secteur d'activité doit relever des organismes gestionnaires spécifiques : ANFH, OPCA, FAF."

Consulter le rapport.

Pour aller plus loin sur le DPC, consulter le dossier réalisé par les documentalistes de l'ARFTLV.