Un Contrat de filière dans les services à la personne

Les plus marquantes

Un Contrat de filière dans les services à la personne

Christophe Sirugue, secrétaire d’État à l’industrie, Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie et Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion ont signé, le 23 février 2017 un contrat de filière "Services à la personne" (SAP) avec les représentants de la filière afin d’assurer le développement économique et la qualité de l’accompagnement du secteur.

Les orientations stratégiques du contrat se déclinent en trois grands axes :

  1. Simplifier et harmoniser les dispositifs de soutien afin de permettre à la filière des SAP de réaliser son potentiel de développement,
  2. L’emploi et à la formation : développer l’attractivité et l’emploi dans la filière des SAP,
  3. Mettre en place une stratégie qualité pour accompagner une demande croissante.
Concernant l’axe deux, le contrat de filière envisage un certain nombre d’actions à moyen terme.
Le contrat recommande de sécuriser les parcours professionnels des salariés (intervenants et personnels encadrants) et dirigeants de la filière notamment en favorisant le recours aux dispositifs de formation.
Il souhaite la construction entre les acteurs locaux de projets de campus des métiers et des qualifications « SAP » pour développer la formation initiale et continue en faveur du secteur.
Enfin il appelle de ses vœux un référentiel harmonisé de certification.

Consulter le contrat de filière

Le secteur est dynamique ; il représente 1,4 million de salariés et 35 000 organismes au niveau national. En Nouvelle-Aquitaine en 2015, on comptait 194 000 salariés dans ce secteur. En 2015, le Poitou-Charentes comptait près de 700 organismes de services à la personne.

Plus d'analyses et de statistiques dans nos dossiers sur le secteur des SAP et de la Silver économie.

Ajouter un commentaire