Une expérimentation de VAE collectives au service du Plan 500 000

Projets et évolution professionnelle

Une expérimentation de VAE collectives au service du Plan 500 000

En complément des formations régionalisées qui se mettent en place dans le cadre du Plan 500 000, l'Etat lance une expérimentation de démarche intégrée portant sur 10 000 VAE, reposant sur une mobilisation collective des demandeurs d’emploi, à partir d’une analyse territoriale des opportunités du marché du travail et des besoins en qualification et d’un service intégré entre les différents acteurs.

Dès lors que dans un territoire, des besoins d’emploi seront identifiés sur un même métier, Pôle emploi, en coopération avec d’autres opérateurs du CEP et du SPRO, proposera à des demandeurs d’emploi porteurs d’expériences dans ces métiers de s’engager dans une démarche de VAE. 

L’expérimentation est centrée sur les titres professionnels. Elle vise les demandeurs d’emploi dont l’expérience peut être valorisée par l’obtention d’un titre pro, les jeunes d’un niveau infra V dont les contrats en emploi d’avenir sont arrivés à terme, ainsi que les bénéficiaires de contrats aidés, les salariés en SIAE, et les personnes sorties de CDD.

Les bénéficiaires seront exonérés des différentes démarches à effectuer lors d’un parcours classique : Pôle emploi et l’Afpa organiseront et gèreront les différentes étapes et démarches à effectuer pour le compte de la personne, qui pourra alors se centrer sur son projet de certification.
À partir d’un diagnostic réalisé avec l’Afpa, chaque personne identifiera les compétences qui lui manquent, et définira un plan de formation personnalisé.
 
Les parcours de VAE devront être réalisés dans une période de six mois maximum à compter de la notification de recevabilité du dossier de candidature.

En Nouvelle-Aquitaine, l'objectif est de 869 entrées en VAE collective. Onze titres pro sont concernés :  
- agent de fabrication industrielle
- agent de propreté et d'hygiène
- assistant de vie aux familles
- assistante de direction
- conducteur-livreur sur véhicule utilitaire léger
- gestionnaire de paie
- ouvrier du paysage
- préparateur de commandes en entrepôt
- secrétaire assistant
- secrétaire comptable
- vendeur conseil en magasin.

Cette expérimentation est pilotée par l’Etat (Direccte), en étroite coopération avec les conseils régionaux. Sa mise en oeuvre est confiée à Pôle emploi et à l’Afpa. Pour la prise en charge des formations complémentaires des demandeurs d’emploi en VAE, les Régions peuvent utiliser les financements prévus de l’État dans le cadre des conventions pour le plan 500 000.
Instruction n°2016/190 du 11 juillet 2016

Ajouter un commentaire sur le site