Un état des lieux de l’accueil de la petite enfance en Nouvelle-Aquitaine

L'actualité des CARIF-OREF de Nouvelle-Aquitaine

Un état des lieux de l’accueil de la petite enfance en Nouvelle-Aquitaine

En 2014, la Nouvelle-Aquitaine comptait environ 100 000 places en accueil collectif, accueil individuel et préscolarisation pour plus de 177 000 enfants de moins de trois ans. L’offre totale d’accueil de jeunes enfants a gagné, sur un an, plus de 1 000 places.

Quasiment tous les départements sont plutôt mieux dotés qu’au national en termes d’accueil des jeunes enfants. Les Deux-Sèvres disposent de la plus grande capacité d’accueil, ce qui tient (notamment) à une bi-activité des parents plus développée dans ce département. Parmi les solutions offertes aux parents de jeunes enfants, la garde par une assistant-e maternel-le y est largement présente, le plaçant à la 1ère place régionale pour ce type d’accueil.

Ces chiffres sont issus du récent état des lieux réalisé et publié par l'ARFTLV (mission OREF) à la demande de la DIRECCTE.
Cette étude s’intéresse en particulier à la prise en charge, en mode d’accueil collectif ou individuel, des enfants de moins de trois ans, conformément à l’EDEC national en faveur de la petite enfance, signé sur la période 2015-2018.

Concernant le seul accueil collectif, la région comptait en 2014 près de 1 000 structures accueillant les jeunes enfants (crèches, haltes-garderies, micro-crèches). Le nombre de places en structures d’accueil collectif (près de 27 000) a légèrement augmenté en un an (+ 3%).

L’accueil de la petite enfance demeure une priorité et son développement revêt des enjeux importants, en particulier en termes de conciliation de la vie familiale, professionnelle et sociale. La mise en œuvre en 2016 des crèches à Vocation d’Insertion Professionnelle doit notamment œuvrer dans ce sens. D’autres mesures pourraient y contribuer en favorisant une prise en compte accrue des horaires atypiques des parents, une meilleure prise en charge des enfants en situation de handicap, le développement d'une offre d'accueil mixte jouant sur la complémentarité entre les modes d’accueil (collectif - individuel) et sur la continuité éducative avec les établissements scolaires.

Pour aller plus loin : Convergences n° 71

Ajouter un commentaire