La Région définit sa politique de la ville : emploi, formation, mobilité...

Emploi et insertion professionnelle

La Région définit sa politique de la ville : emploi, formation, mobilité...

La Nouvelle-Aquitaine compte 81 quartiers prioritaires (QPV) répartis dans 46 communes où 210 000 habitants cumulent majoritairement précarité et difficultés d’insertion professionnelle.

Le Conseil régional entend participer, au titre de ses compétences, à la mobilisation des acteurs dans ces territoires sur les questions de développement économique, d’emploi, et de réussite éducative, avec une attention spéciale aux jeunes et aux femmes. Au titre de la cohésion sociale, elle soutiendra les projets structurés et innovants des associations, particulièrement ceux inscrits dans les contrats de ville.

La Région interviendra en mobilisant prioritairement ses politiques sectorielles ou, si nécessaire un dispositif dont elle vient d'adopter le règlement, avec 5 orientations :

  • Soutenir la création d’activités économiques (études stratégiques, attractivité, sensibilisation, couveuses, accompagnement...),
  • S’engager fortement pour développer l’emploi,
  • Favoriser la réussite éducative,
  • Améliorer la mobilité des habitants des quartiers,
  • Soutenir les associations oeuvrant dans les quartiers.
Au titre du développement de l'emploi, la Région soutiendra des stratégies locales intégrées d’accès à l’emploi sur :
  • la prospection en emploi dans les quartiers et le rapprochement offres/demandes d’emploi,
  • l’innovation dans l’insertion professionnelle et le développement du parrainage,
  • l’accès à la formation (actions de mobilisation, formations qualifiantes expérimentales, équipements de proximité).
En matière éducative, elle souhaite "nourrir les ambitions" scolaires et professionnelles dès l’âge de 14 ans par la découverte des métiers (parcours d’orientation et stages), des méthodes innovantes favorisant la réussite éducative, une meilleure connaissance des formations en alternance. Des aides aux adultes (groupes de parents et d'éducateurs) apportant un appui à l’orientation des jeunes pourront être expérimentées.

La Région s'attachera à améliorer l’accès et l’efficacité des dispositifs d’information et d’orientation dédiés à la mobilité (plate-forme mobilité, expérimentation de formations spécifiques…) et à renforcer l’accessibilité des habitants des quartiers aux services et aux emplois.

La politique de la ville régionale sera mise en oeuvre dans une logique de complémentarité. Pour les aides au fonctionnement (jusque 40 % dans la limite de 75 000 €), une priorité sera donnée aux projets mobilisant des personnes en parcours d’insertion.
Des conventions pourront être conclues pour mobiliser des aides à l'investissement dans le cadre d’une stratégie de développement de l’équipement appuyée par des mesures de développement de l’emploi (recours à l’insertion, à l’alternance...).

Lire le règlement régional du 26 mars 2018

Ajouter un commentaire sur le site