La filière agroalimentaire face aux difficultés de recrutement

Entreprise et aides aux employeurs

La filière agroalimentaire face aux difficultés de recrutement

Le profil inadéquat des candidats, les caractéristiques des postes proposés et les contraintes liées au poste sont les difficultés les plus souvent rencontrées et qui viennent compliquer les embauches dans la filière agroalimentaire. Ce constat ressort d’une enquête de l'Insee menée en janvier 2018 auprès des établissements de la filière en Nouvelle-Aquitaine. 78 % des répondants ont déclaré avoir des difficultés de recrutement.

Les qualités personnelles des candidats mais aussi l'absence des compétences techniques requises sont citées dans la moitié des cas.  Les horaires ou le temps de travail (37 %) sont les caractéristiques de postes les plus fréquemment citées pour expliquer les difficultés de recrutement. Ainsi que la pénibilité du travail (27 %).

Le recrutement par cooptation à travers connaissances et relations est considéré comme le plus efficace par 41 % des établissements "sans difficulté de recrutement". Parallèlement au questionnaire, els dirigeants ont livré leurs réflexions pour améliorer le recrutement. Parmi celles-ci : "Faire connaître les métiers qui sont devenus plus techniques et plus pointus et sont aujourd'hui loin de l'image qu'en ont les personnes", "Améliorer l'image de la filière agroalimentaire et du travail en usine. Faire comprendre aux jeunes qu'il y a certes descontraintes mais aussi des challenges et la possibilité d'avoir une évolution de carrière", "Relever le niveau des formations", "Améliorer l’adéquation entre les formations effectuées et la réalité du travail.", "Il faut aider les entreprises dans la sélection des candidats car le plus difficile c'est le temps nécessaire pour faire le bon recrutement."

Lire l'étude.

Ajouter un commentaire sur le site