La Région définit sa politique d'appui aux territoires

Compétences et besoins de l'économie

La Région définit sa politique d'appui aux territoires

La Région Nouvelle-Aquitaine a défini sa politique d’aménagement du territoire favorisant le développement durable. Ses objectifs sont de renforcer l’attractivité des territoires par le développement entrepreneurial, de corriger les déséquilibres territoriaux par ses politiques sectorielles et d’avoir une visibilité financière et organisationnelle pluriannuelle.

La Région souhaite soutenir les atouts de chaque territoire et couvrir la totalité de la Nouvelle-Aquitaine avec de nouveaux contrats, et un traitement différencié selon ses caractéristiques (fragilité, rural/urbain).
Les territoires de contractualisation seront définis avec les acteurs locaux, en prenant en compte les bassins d’emploi, les « territoires de projets » et les coopérations existantes (Pays, PETR…) pour s’appuyer sur les dynamiques économiques déjà actives. A défaut d’organisation locale, le territoire retenu couvrira au moins 2 EPCI. Bordeaux Métropole aura son propre contrat particulier.

Les contrats d’attractivité et/ou de dynamisation qui seront négociés avec les territoires retenus permettront d’établir une programmation d’actions, sur une période de 3 ans.

Préalablement, un diagnostic territorial partagé sera réalisé pour identifier les enjeux déterminants pour l'avenir du territoire. Il servira à définir des orientations stratégiques du projet politique du contrat. Il constituera aussi le point de référence pour le suivi et l'évaluation. Sur cette base, seront définies une stratégie de développement et un plan d’investissement pluriannuel répondant aux enjeux.

La Région pourra mobiliser une ingénierie pour accompagner le projet du territoire. Elle pourrait initier des modèles territoriaux de développement innovants et exemplaires, favoriser les projets collectifs, les mises en réseau d’acteurs, l’accès à des retours d’expériences, l’accès à de nouveaux outils de financement de projets "en circuit court", les connexions avec les réseaux, les réservoirs de connaissances et les centres extérieurs qu’ils soient régionaux, nationaux ou internationaux.

Cette politique mobilisera les divers dispositifs sectoriels de la Région afin d'accompagner les investissements publics, en particulier en matière de développement économique, touristique et agricole, d’emploi, de formation, d’innovation et de compétitivité, d’aménagement numérique, de santé, de développement durable, sportif et culturel. Les contrats n’intègreront pas les aides individuelles aux entreprises, aux structures de droit privé ou aux personnes physiques.

Un appel à candidatures sera par ailleurs lancé pour dénicher le potentiel caché de 4 territoires laboratoires dans le cadre d’une démarche participative locale et pour favoriser l’innovation territoriale.
Lire la communication de la Région et son annexe (cartographies)

Ajouter un commentaire sur le site