Etude sur le transport maritime et fluvial de marchandises en Nouvelle-Aquitaine

L'actualité des CARIF-OREF de Nouvelle-Aquitaine

Etude sur le transport maritime et fluvial de marchandises en Nouvelle-Aquitaine

Nouvelle Aquitaine c’est plus de 700 Km sur la façade atlantique, trois fleuves navigables et des infrastructures portuaires de qualité puisqu’en 2014, les « grands ports maritimes » de La Rochelle et de Bordeaux, ainsi que le port de Bayonne, étaient classés respectivement au 7ème, 8ème et 12ème rang des ports de commerce français en tonnage brut total.

La région dispose donc naturellement d’un potentiel important pour le transport maritime et fluvial de marchandises et pour la création d’emplois dans ses activités.

L’ARFTLV (mission OREF) publie une nouvelle analyse dans sa collection Convergences dans laquelle elle interroge les potentiels du secteur du transport maritime et Fluvial de marchandises en Nouvelle-Aquitaine en termes de développement économique.

Sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, on recense 143 établissements, regroupés en 123 entreprises qui emploient 1 474 salariés.
43 % de ces établissements se situent en Charente-Maritime et emploient 25 % des salariés de Nouvelle-Aquitaine. La Gironde, quant à elle, compte 33 % des établissements et emploie 64 % des salariés de la région.

L’emploi se concentre dans les villes de Bordeaux La Rochelle, Bassens ou encore Mérignac. Ces quatre villes rassemblent les trois quarts des salariés du secteur.

Les principaux postes du secteur sont ceux de matelots de la marine marchande, de capitaines et matelots timoniers de la navigation fluviale, de dockers, d’officiers et cadres navigants techniques de la marine marchande ou encore d’ingénieurs et cadres techniques de l’exploitation des transports. Ces emplois sont occupés à 81 % par des hommes.

Consulter l'étude

Ajouter un commentaire