Indépendant, un statut qui progresse chez les formateurs en formation continue d’adultes

L'actualité des CARIF-OREF de Nouvelle-Aquitaine

Indépendant, un statut qui progresse chez les formateurs en formation continue d’adultes

En 2014, on comptait plus de 1 300 organismes de formation actifs en Poitou et Charentes. Leur nombre a augmenté de plus de la moitié en quinze ans. Deux tiers des prestataires de Nouvelle-Aquitaine sont implantés en ex Aquitaine, plus d’un sur cinq en en ex Poitou-Charentes et un sur dix en ex Limousin. L’effectif spécifique de la formation continue d’adultes s’élevait à 3 780 personnes en Poitou et Charentes et à 13 440 en Nouvelle-Aquitaine, en légère diminution sur un an.

Ces chiffres sont issus du récent portrait de la formation continue en Poitou et Charentes (placé dans le contexte régional), une publication de l’ARFTLV (mission OREF).

L’activité de formation continue se maintient et se concentre toujours principalement sur un nombre restreint de (grosses) structures qui réalisent les chiffres d’affaires (CA) les plus élevés. 1 % des dispensateurs du Poitou et des Charentes génèrent un CA annuel de plus de 3,75 millions d’euros. La croissance et l’activité des prestataires sont confortées par leur ancienneté. Les intervenants plus récents voient leur contribution au chiffre d’affaires total de la formation picto-charentaise diminuer.

En 2014, les prestataires picto-charentais ont formé plus de 354 000 stagiaires (dont plus de six sur dix étaient salariés et plus d’un sur dix demandeurs d’emploi) et dispensé 17,6 millions d’heures-stagiaires.

Les organismes de formation relèvent essentiellement du secteur privé (96 %). Ces prestataires privés réalisent près de 70 % du CA de la formation picto-charentaise. L'étude note une hausse du nombre de travailleurs indépendants. Et, même s’ils n’ont formé que 10 % des stagiaires et n’ont généré que 4 % du chiffre d’affaires global, le nombre de stagiaires formés et le CA réalisé par ces prestataires sont en nette progression sur un an.

Les pouvoirs publics restent avec les entreprises régionales, les premiers clients des dispensateurs de formation continue devant les organismes collecteurs.

L’étude s’interroge sur les futurs enjeux du secteur en région : la mutation des besoins en formation émanant des territoires, l’évolution du lien des organismes de formation à l’entreprise, la transformation du rapport de l’individu au savoir face à la digitalisation de la formation, les effets de la mise en application du décret relatif à la qualité des actions de formation continue entré en vigueur en 2017…

Pour aller plus loin : Convergences, n° 70 "Portrait de la formation continue en Poitou et Charentes (région Nouvelle-Aquitaine)"

Ajouter un commentaire