Les métiers de la publicité identifient les axes de formation prioritaires

Compétences et besoins de l'économie

Les métiers de la publicité identifient les axes de formation prioritaires

Au sein du marché publicitaire, des transferts budgétaires s’opèrent depuis plusieurs années au profit des supports électroniques mobiles. L'Observatoire des métiers de la publicité a relevé qu'en 2016, ont été particulièrement impactés les mailings postaux (-4% des recettes), les annuaires (-11%) et la presse (-6,6 %) tandis que les recettes ont progressé pour internet (+7%), le cinéma (+9%) et dans une moindre mesure la publicité extérieure (+3%).

Parallèlement, on constate une hyperconnectivité, un rapport différencié aux supports print et digital. Et les logiques de ciblage affinitaire s’accentuent, s’ajoutant à la logique de ciblage sociodémographique. L’offre d’espaces s’élargit (nouvelles chaînes TV, sites, applications) et les annonceurs montrent une autonomie accrue dans leurs démarches (réseaux sociaux…).

En conséquence, les entreprises cherchent à recruter des profils correspondant aux métiers émergents (ex. : data analyst, data scientist…), à développer les compétences transverses et à renforcer l’employabilité des salariés. La branche a identifié trois thématiques de formation prioritaires qui seront soutenues par l’Afdas avec l’aide financière du FPSPP :

  • accompagner les salariés dans leur montée en compétences sur la dimension digitale, qui intervient désormais dans l’ensemble des processus de création, de production et de diffusion publicitaire ;
  • accompagner les salariés dans leur montée en compétences sur la dimension conseil / gestion de la relation client ; 
  • accompagner les managers dans la conduite du changement et la transformation des métiers.
Consulter l'étude.

Ajouter un commentaire