Les SIAE des Deux-Sèvres se mobilisent contre l’illettrisme

Formation tout au long de la vie

Les SIAE des Deux-Sèvres se mobilisent contre l’illettrisme

Plus de la moitié des personnes en situation d’illettrisme ont un emploi. Ces salariés sont surreprésentés dans les emplois peu qualifiés et plus souvent à temps partiel. La moitié des personnes en difficulté avec l’écrit et les compétences de base vivent dans les zones faiblement peuplées, zones rurales et villes de moins de 20 000 habitants. Elles représentent 20% des allocataires du RSA.

Ces caractéristiques identifiées par l’INSEE (IVQ 2013) ont été rappelées lors d’une journée de sensibilisation à la lutte contre l’illettrisme destinée aux Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) des Deux-Sèvres qui s’est tenue à Niort vendredi 1er décembre 2017 sur le thème "Repérer et accompagner les salariés de l’IAE en situation de travail".

Organisée à l’initiative de la DIRECCTE – UD 79 et du Département des Deux-Sèvres, en partenariat avec INAE, CORAPLIS, l’ARFTLV, la mission régionale de l’ANLCI et la Région Nouvelle Aquitaine, cette journée a rassemblé une soixantaine de participants, majoritairement des salariés des structures, entreprises et chantiers d’insertion.

Il a été rappelé que la situation de travail, lorsqu’elle est accompagnée, offre des opportunités pour repérer et pour aborder les difficultés même si dans un environnement de chantier où l’écrit est peu présent, les stratégies de dissimulation fonctionnent bien. On peut ne pas remarquer certaines difficultés, les chiffres sont souvent de meilleures occasions de repérage que l’écrit. Dans tous les cas la confiance et la bienveillance des professionnels sont essentielles pour renforcer les points positifs et valoriser toutes les formes d’intelligence.

La coopération en proximité permet à une SIAE de s’appuyer sur l’expertise d’un organisme de formation qui saura favoriser un réapprentissage des compétences de base en lien avec l’activité support. Après des témoignages croisés sur ce thème, quelques idées ont été jugées prioritaires : mieux connaitre les possibilités de formation sur le territoire, mettre en place des formations courtes sur des thématiques très concrètes et intégrant des éléments de savoirs de base, inviter les organismes de formation à visiter les chantiers d’insertion, faire témoigner des apprenants devant les salariés en parcours…

Des pistes à mettre en œuvre pour agir ensemble contre l’illettrisme

Ajouter un commentaire sur le site