Les 12 propositions de l'Institut Montaigne pour bien réformer la formation

Formation tout au long de la vie

Les 12 propositions de l'Institut Montaigne pour bien réformer la formation

L'Institut Montaigne et Elabe ont publié un sondage sur l'opinion des Français quant à la formation professionnelle.
59 % des Français interrogés déclarent avoir suivi une ou plusieurs formations durant leur carrière, mais 48 % affirment que la dernièure formation suivie n'a répondu que partiellement à leurs attentes.
81 % affirment avoir une bonne opinion de la formation professionnelle mais 57 % estiment être mal informés sur les formations disponibles.
92 % jugent qu'y accéder est important pour leur carrière, mais 61 % déclarent ne pas avoir suivi de formation car leur employeur ne leur en a pas proposé.

Dans une note qui accompagne le sondage, l'Institut Montaigne répète que l'accès à la formation reste inégal, le mode de financement complexe, l'individualisation pas assez accompagnée, l'évaluation insuffisante, les nouvelles technologies sous-utilisées. Pour remédier à ces failles et mettre en place rapidement une formation professionnelle efficace pour tous, 12 propositions concrètes sont formulées.

  • Transformer le CPF "Compte personnel de formation" en un "Capital emploi formation" (CEF), capital personnel, valorisé en euros pour financer formation ou conseil en évolution professionnelle.
  • Intégrer et financer, dans le cadre du PIC, des actions de conseil en évolution professionnelle et d’accompagnement, et pas uniquement de prestations de formation stricto sensu.
  • Instaurer un système de soutien à la rémunération de certains salariés en période de formation mobilisant leur CEF.
L'Institut fait également des propositions pour repositionner les Opca, pour renforcer la transparence et la qualité des certications, (généraliser un "TripAdvisor" de la formation sur le modèle de ce qui a été fait en Ile-de-France), de la commande publique de formation, pour piloter et évaluer le système (mieux utiliser l'OpenData, créer une agence nationale de la formation professionnelle sur le modèle du BiBB allemand).
Plus d'infos

Ajouter un commentaire sur le site