Regards croisés sur le secteur des activités sportives

Emploi et insertion professionnelle

Regards croisés sur le secteur des activités sportives

Un portrait statistique de l'emploi sportif, réalisé par le Céreq à la demande du ministère des Sports, propose un socle synthétique de connaissances et de repères quantitatifs. Le document analyse les métiers de l'encadrement des pratiques sportives quel que soit l'employeur, et d'autre part l'ensemble de l'emploi dans les clubs de sport et centres de culture physique, dans la gestion d'installations et l'enseignement de disciplines sportives.

24 % de l’emploi national salarié privé du sport se concentre dans la région Ile-de-France, suivie par la région Auvergne-Rhône-Alpes (13,3 %) et la Nouvelle Aquitaine (9,3 %). Parmi les emplois occupés à titre d’activité principale dans le secteur du sport, le métier d’éducateur sportif représente 41 % de l’ensemble des professions exercées.

En termes de dynamique, l'emploi salarié dans le secteur du sport a augmenté au rythme de 3,5 % par an en moyenne entre 1994 et 2015, soit trois fois plus vite que dans l'ensemble de l'économie nationale. Aujourd’hui, un quart des salariés et non-salariés du secteur du sport a plus de 50 ans. À l’inverse, restant stable (autour des 15 %) au cours des 20 dernières années, la proportion des moins de 25 ans est une caractéristique structurelle du secteur.

Le recrutement des jeunes qui travaillent dans le secteur du sport se situe massivement au niveau IV. Mais les diplômés du supérieur sont de plus en plus nombreux. Le ratio infra bac/ supra bac est aujourd’hui de l’ordre de 25/75, il était de 40/60 il y a 20 ans.

L'emploi salarié du secteur du sport se concentre sur de petites structures : 95 % des établissements comptent moins de 20 salariés, moyenne s'élevant à 3,2 salariés. Quant au nombre de travailleurs indépendants, il est en hausse, avec 16 % des emplois concernés.

On note encore des caractéristiques liées à la nature de l'activité : temps partiel fréquent (38 %), CDD en hausse (20 % en 2015 contre 14 % en 1994), emploi morcelé (20 % de multi-activité), employeurs multiples, voire double statut salarié/indépendant. En outre, les emplois aidés représentent 10% de l'emploi salarié du secteur. Le travail non salarié représente 7 % de l’emploi des jeunes débutants, mais dans le secteur du sport il atteint les 12 %.

Consulter toutes les données de l'étude.

Ajouter un commentaire sur le site