Bilan des actions du FPSPP en faveur de l’emploi et de la formation

Emploi et insertion professionnelle

Bilan des actions du FPSPP en faveur de l’emploi et de la formation

Le COPANEF et le FPSPP ont rendu public, le 26 mars 2018, la 2ème édition de leur rapport au Parlement. Ce document présente l’ensemble des actions de formation menées, financées ou cofinancées par le FPSPP pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d’emploi.

Il révèle les évolutions à l’œuvre dans le secteur de la formation, dans les entreprises et les territoires tels que les blocs de compétences (p. 123), l'innovation pédagogique et les formations digitales (p. 131) et la formation en situation de travail (p.158).
Il présente une évaluation des dispositifs mis en place et notamment l'alternance (p. 64), les POEC (p. 91), le CEP (p. 54), le CPF (p. 99 et 150), CléA (p. 146) et le bilan de compétences (p. 155).

  • 1 650 300 salariés des TPE et PME ont suivi une formation co-financé Opca-FPSPP
  • 600 000 personnes ont été accompagnées et conseillées via le CEP
  • 14 000 personnes ont été certifiées CléA dont 80 % de demandeurs d’emploi
Cependant si l'investissement formation est toujours préférable pendant une période de chômage, celui-ci peut s'avérer coûteux, socialement et individuellement ; certaines personnes en formation renonçant par exemple à chercher un emploi, retardant ainsi leur retour au travail. A contrario, les demandeurs d'emploi ayant un faible revenu peuvent préférer continuer à cherche un poste plutôt que de se former.

Les effets sur le retour à l'emploi peuvent en outre se faire tardivement ressentir : 37 % des chômeurs trouvent un emploi immédiatement après leur formation. Le taux est de 46 % 6 mois plus tard et de 64 % au bout d'un an. Ce retour à l'activité dépend aussi du profil des personnes, du contenu des formations et des modalités pédagogiques.
Ainsi au-delà de la question du financement, il faut trouver la bonne formation au bon moment ; ce qui conforte l'idée de renforcer le CEP et l'enjeu de la réactivité du système pour l'accès à la formation et celui de l'organisation fluide des formations.

S’agissant des bénéficiaires des dispositifs paritaires soutenus par le FPSPP, les taux de retour à l'emploi sont de 76 % après un CIF-CDD, de 78 % après une POEI et de 65 % après un Contrat de pro.
Voir le rapport complet et sa synthèse

Ajouter un commentaire sur le site