BMO 2018 Nouvelle-Aquitaine : 56 % des projets de recrutement sont liés aux services

Compétences et besoins de l'économie

BMO 2018 Nouvelle-Aquitaine : 56 % des projets de recrutement sont liés aux services

Pôle emploi a publié le 10 avril les résultats de son enquête annuelle sur les besoins en main d’œuvre des entreprises (BMO) et les projets de recrutements pour 2018.
Voir les résultats nationaux 

En Nouvelle-Aquitaine, 26,2% des employeurs expriment au moins un projet de recrutement en 2018, ce qui représente environ 225 000 projets de recrutement (en hausse de 3,1 points par rapport à 2017).

Avec plus de 39 000 intentions d’embauche, le bassin d’emploi de Bordeaux concentre 17% des projets de recrutement de la région. Après Bordeaux, les bassins d’emploi du Pays Basque, du Béarn et de La Rochelle dépassent la barre des 10 000 projets de recrutement. À l’opposé les plus petits bassins d’emploi, en nombre de projets, se situent principalement au centre et à l’est de la région.

44 % des projets de recrutements sont issus des secteurs de : l’agriculture et agroalimentaire (21 %), de l’industrie manufacturière (6%), de la construction (5%) et du commerce (12%). 56% des projets de recrutement sont issus des services (126 500).
En lien avec l’attrait touristique de la région, l’hébergement restauration est la première activité des services avec près de 32 000 projets.

Une première depuis 2014 : le nombre de projets de recrutement non saisonniers a augmenté plus que les intentions d’embauche saisonnières :103 000 intentions d’embauche liées à une activité saisonnière. 122 000 de projet de recrutement sont non saisonniers.

9 départements classent le poste d’agents d’entretien des locaux, métier non saisonnier le plus recherché.
Parmi les dix métiers rassemblant le plus de projets saisonniers, deux concernent le secteur agricole où la part de projets saisonniers est de 84% : il s’agit de « viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs », « agriculteurs salariés, ouvriers agricoles » Pour ces deux métiers, la part de postes saisonniers atteint respectivement 96% et 87%.

En parallèle du nombre d’intentions d’embauche, l’enquête BMO permet également de mesurer la perception des employeurs sur leurs difficultés à pourvoir leurs projets potentiels. En 49% des projets de recrutement sont jugés difficiles à pourvoir par les employeurs néo-aquitains (une hausse de près de 12 points par rapport à 2017). La construction et l’industrie manufacturière sont les secteurs où les difficultés de recrutement sont les plus ressenties.

Consulter la synthèse du BMO 2018 en Nouvelle-Aquitaine
Voir tous les résultats de l'enquête régionale BMO déclinée par départements et bassins d'emploi

Ajouter un commentaire sur le site