Près de 12 % de jeunes en difficulté de lecture en Nouvelle-Aquitaine

Formation tout au long de la vie

Près de 12 % de jeunes en difficulté de lecture en Nouvelle-Aquitaine

La Journée Défense et Citoyenneté (JDC) est un outil de détection qui permet de chiffrer la part des jeunes qui maitrisent insuffisamment la lecture. Depuis 2010, des tests d’évaluation des acquis fondamentaux de la langue française conçus par le Ministère de l’Education Nationale sont réalisés au cours de cette journée par les différents Centres du Service National auprès des jeunes garçons et filles de 17 ans.

Selon la Depp, en 2017, sur les 770 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans qui ont participé à la JDC, 11,5 % d’entre eux sont en difficulté de lecture.
C’est d’abord le niveau en compréhension de l’écrit qui distingue les jeunes ayant des difficultés de ceux qui n’en ont pas. Les lecteurs efficaces se distinguent par une connaissance supérieure du vocabulaire.
Les jeunes qui rencontrent les difficultés les plus sévères, et qui représentent 5,2 % de l’ensemble, se caractérisent par un déficit important de vocabulaire.

Les jeunes en difficulté de lecture sont de moins en moins nombreux à mesure que le niveau d’études s’élève : de 48,7 % chez ceux qui n’ont pas dépassé le collège à 4,8 % chez ceux qui déclarent suivre ou avoir suivi au moins des études générales ou technologiques au lycée. Ils représentent une part importante chez les jeunes ayant un niveau CAP ou BEP (30,7 %).

Le pourcentage de jeunes en difficulté est différent selon le sexe : 13,2 % des garçons contre 9,8 % des filles. Les différences filles/garçons s’observent en particulier pour les niveaux d’études les moins élevés ; à partir du niveau baccalauréat, les performances des garçons et des filles ne sont pas significativement différentes.

Collectés au plan national, les résultats de la JDC présentent de fortes disparités territoriales.
La part des jeunes en difficultés de lecture, en Nouvelle-Aquitaine, était supérieure à la moyenne nationale dans la moitié des départements de la région : Lot et Garonne (12,48 %), Dordogne (12,53 %), Vienne (13,16 %), Deux-Sèvres (13,27 %), Creuse (14,26 %) et Charente (15,32 %).

Consulter l'étude et les données (tableaux et graphiques)

Ajouter un commentaire sur le site