Echanges et précisions sur les blocs de compétences à Poitiers

Formation tout au long de la vie

Echanges et précisions sur les blocs de compétences à Poitiers

Si la notion de blocs de compétences est apparue en 2014, leur mise en œuvre reste à préciser par la loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" et à décliner par chaque organisme certificateur.

La rencontre "Comprendre les blocs de compétences" organisée par l’ARFTLV à Poitiers le 5 juin 2018, a rassemblé une trentaine de professionnels, certificateurs et organismes dispensateurs. Elle a permis de partager une juste compréhension et des recommandations.
Quelques principes généraux ont été clarifiés (Plus d'infos).

Trois certificateurs (Rectorat de Poitiers, DRAAF et DIRECCTE) ont illustré ces principes selon les avancées réglementaires de leur ministère pour traduire des unités constitutives en blocs (unité certificative pour l’Education nationale, unité capitalisable pour l’Agriculture, CCP pour le ministère du Travail) et les rendre accessibles pour les candidats de la formation continue et de la VAE.
Certains ajustements sont prévus sur les durées réglementaires en formation et en entreprise. La limite de validité disparait avec quelques restrictions liées à la validité de la certification elle-même.

Tous les participants ont souligné l’importance de la mise en visibilité des blocs comme parties de certifications, indispensable pour tous les opérateurs et pour le public. Ils apparaissent progressivement sur les fiches du RNCP selon une moyenne de 5 blocs par certification.
Le réseau des CARIF-OREF travaille à adapter les modalités de saisie de l’offre de formation par blocs sur leurs bases régionales et nationales, en partenariat avec Pôle emploi et la DGEFP. Faute d’une harmonisation sur ces différentes bases, la délivrance de l’attestation et le financement par le CPF ne seraient pas activés.

Il s’agit d’un enjeu fort pour les organismes de formation qui savent adapter leurs formations selon la logique compétences et la modularisation. Une formation par bloc de compétences peut convenir à un public proche de l’emploi avec un parcours certifiant et rapide (dans une POE par exemple). Elle permet aussi à des publics plus en difficulté de se mobiliser sur un objectif atteignable, en associant une situation de travail (dans le SPRF).

Pour tous, les blocs de compétences offrent des opportunités de parcours plus modulaires et progressifs, certifiants et finançables. Un juste équilibre est à maintenir entre la fluidité des parcours et la valorisation de la certification intégrale.

Retrouver sur ECHO notre dossier sur les blocs de compétences, un forum et tous les supports de cette rencontre.

Ajouter un commentaire sur le site