*

La région Nouvelle-Aquitaine

Nous rassemblons dans ce dossier les éléments utiles aux opérateurs du secteur emploi formation sur les compétences de la nouvelle région, les caractéristiques du territoire, la nouvelle politique régionale et la réorganisation des acteurs au plan régional, avec pour objectif de suivre la construction de la nouvelle région et de connaître les actions et politiques publiques.

Le Conseil régional a adopté son SRDEII, Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (Plus d'infos). 
Un plan d’actions orientation, formation emploi défini en juin 2017, fixe un cap pour embarquer partenaires et opérateurs dans une ambition partagée. Une stratégie coordonnée entre l’Etat et la Région (SCEOFP) et le Contrat de Plan Régional de Développement de l’Orientation et de la Formation Professionnelle (CPRDFOP) seront prochainement conclus.

La Région a également définit sa politique d'appui aux territoires et prépare son schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET).

La nouvelle organisation territoriale

La loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la république) du 7 août 2015 fixe les compétences des Régions et des autres échelons territoriaux (Départements, Intercommunalités, Métropoles, Communes). Les Régions voient leurs compétences renforcées et sont devenues l’échelon de référence de la décision économique (plus d'infos).

Les services de l’Etat ont mis en place une réforme de l’administration territoriale de l’Etat dont la nouvelle organisation a été rendue effective au 1er janvier 2016, avec une phase transitoire de 3 ans. (Lire les principes de la réforme). Bordeaux accueille les sièges de la DRAC, de la DIRECCTE, de la DRJSCS, de l’ARS et de la DRFIP. Le recteur de l’académie de Bordeaux assure la fonction nouvelle de recteur de région académique. Il préside un comité régional académique où siègent les autres recteurs de la région.
Poitiers accueille le siège de la DREAL et de la direction régionale de l’Insee. La DRAAF est à Limoges (Plus d'infos).

Les 3 ex Régions avaient adopté en juin 2015 des rapports communs pour préparer la fusion. Parmi ceux-ci, figuraient un rapport sur la formation tout au long de la vie et 3 rapports sur le soutien aux entreprises et l’emploi.
Depuis, les nouvelles politiques régionales se mettent en place et le processus d'harmonisation des aides et dispositifs est engagé, voire achevé pour ce qui concerne les aides aux employeurs ou l'apprentissage.

La stratégie de l'Etat en Nouvelle-Aquitaine (2016-2017)

Par circulaire de mars 2016, le Premier ministre a demandé aux Préfets de région d’élaborer la stratégie de l’État en région pour 2016 et 2017. Cette stratégie décline les priorités de l'action de l'Etat et s’articule autour de 5 axes : contribuer à la plus grande cohésion de la région ; garantir l’équilibre et de l’aménagement durable des territoires ; préparer la compétitivité et les emplois de demain ; garantir la cohésion sociale qui donne les mêmes chances à tous ; garantir la sécurité des personnes et des biens.

La Préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine a rendu publique, en septembre 2016, sa stratégie 2016-2017.

Parmi les objectifs annoncés pour l'emploi :
- optimiser la compétitivité des entreprises
- accompagner l’émergence des filières de demain et en particulier celles de la transition écologique et énergétique pour la croissance verte
- favoriser la «croissance bleue» (énergies marines, aquaculture, biotechnologies bleues, transport maritime, activité portuaire, construction navale, pêche)
- accompagner les filières agricoles et IAA.

L’Etat s’engagera également en faveur du retour à l’emploi des publics les plus fragiles et pour l'égalité professionnelle.

Les préfets de département sont chargés d'élaborer un document de priorités départementales. Il constituera la traduction opérationnelle, sous forme de feuille de route annuelle de cette stratégie.

Consulter l'intégralité de la stratégie de l'Etat

La feuille de route pour développer l'apprentissage

La Région comptaient 36 685 apprentis au 1er janvier 2017.  Ils sont accueillis dans 115 CFA répartis sur tout le territoire dans 337 sites de formation. Près de 1800 formations préparent à 691 diplômes ou certifications. Plus d'infos sur l'insertion des apprentis et les actions prévues cette année.

Le Conseil régional a adopté le 27 juin 2016 une feuille de route pour le développement de l’apprentissage dans la région. L’objectif est d’augmenter le nombre d’apprentis de 50 % d’ici la fin du mandat et d’harmoniser les dispositifs d’aides sur tout le territoire. Le plan d’actions est organisé autour de 7 axes :

  • Favoriser l’accès des jeunes à l’apprentissage, grâce à une politique de promotion unifiée (plan de communication et événements dont les Olympiades des métiers) et au déploiement d’outils tels que la bourse de l’alternance ou le guide apprentissage.
    La Région s’attachera à développer les échanges de pratiques entre les opérateurs des dispositifs d’accès et de préparation à l’apprentissage (Engagement Première Chance, SARAH, DIMA… ). Elle continuera d’assurer, pendant 2 mois maximum, la protection sociale des jeunes entrés dans un CFA sans avoir encore signé de contrat d’apprentissage.
    De nouvelles formes d’action sont à l’étude : stage de découverte en CFA pour les élèves de 3ème, appel à projets unique pour accompagner les jeunes les plus éloignés des « prérequis » attendus par les entreprises, harmonisation des mesures en faveur des jeunes handicapés… 
  • Encourager le recours à l’apprentissage par les entreprises, grâce à l’animation du réseau de développeurs. Un cahier des charges unique a été défini en 2017, avec une coordination régionale et une animation territoriale harmonisée. Les développeurs pourraient recueillir et transmettre à la Région les attentes et les besoins des entreprises et des territoires.
    Le dispositif d’aide aux employeurs est harmonisé pour les contrats conclus depuis le 1er juillet 2016.
    De nouvelles initiatives pourront être prises pour simplifier la procédure de signature d’un contrat, favoriser la professionnalisation des maîtres d’apprentissage et leur reconnaissance ; promouvoir l’implication des salariés seniors, intégrer l’apprentissage dans le Service numérique de l’emploi et créer un réseau des ambassadeurs de l’apprentissage. 
  • Offrir aux apprentis les meilleures chances de réussite. Les aides directes aux apprentis sont également harmonisées depuis la rentrée 2016 : aide au transport, à l’hébergement/restauration, au 1er équipement professionnel et fonds social.
    La prévention des ruptures de contrat sera de nouveau encouragée. Les CFA seront incités à organiser des parcours individualisés. En cas de rupture, la Région favorisera la recherche rapide de solutions alternatives.
  • Poursuivre l’investissement pour moderniser l’appareil de formation (construction, rénovation, équipement). La Région investira également dans des résidences d’hébergement.
  • Renouveler l’offre de formation par apprentissage pour répondre aux besoins, en veillant à l’équilibre des territoires et à la cohérence de l’offre proposée.
    Une réflexion est engagée pour la carte 2018 en lien avec les branches professionnelles dans le cadre des Contrats d’Objectifs Territoriaux (COT).
  • Préparer un nouveau cadre contractuel entre les CFA et la Région, qui sera un levier très important pour l’application de la nouvelle politique régionale
  • Soutenir l’expérimentation et l’innovation pour garantir une amélioration constante de la qualité de la formation et de l’accompagnement des apprentis.
    La Région favorisera le recours à l’usage du numérique, la mobilité internationale des apprentis et toutes les initiatives permettant d’accueillir tous les publics, d’optimiser l’appareil de formation et les plateaux techniques existants.
    Elle incitera au développement de partenariats entre établissements de formation pour proposer de parcours mixtes. L’expérimentation menée en Poitou Charentes proposant aux apprentis une seconde session d’examens en février sera poursuivie.

Le plan d'actions orientation, formation, emploi de la Région

Le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine a adopté le 26 juin 2017, un plan d’actions comportant 4 axes pour :

  • Donner une priorité à l’orientation à chaque étape de la vie professionnelle
  • Transformer le modèle de formation pour permettre à tous de gagner un niveau de qualification
  • Adapter les politiques à la réalité des territoires
  • Disposer d’outils de prospective pour préparer l’avenir.

Consulter notre présentation du plan d’actions.

La Région veut mettre en place une offre collective combinant des actions structurantes et des réponses aux besoins conjoncturels. Un dispositif d’aides individuelles par abondement du CPF sera généralisé pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent obtenir des qualifications non proposées dans l’offre collective ou réalisées dans une zone éloignée de leur domicile.

Le process de prescription sera adapté au nouveau contexte régional et national. La Région expérimentera la possibilité pour les demandeurs d’emploi de s’inscrire directement aux informations collectives organisées par les organismes de formation, en laissant la possibilité à ces derniers de les retenir en lien étroit avec les prescripteurs.

La Région soutiendra l’innovation pédagogique (formations à distance, nouvelles méthodes pédagogiques...) et la mutualisation des plateaux techniques de formation. Elle souhaite développer des pôles d’excellence de formation et mobiliser ses compétences au service du développement des territoires, avec des mesures spécifiques dans les territoires les plus vulnérables.

La priorité reste en 2017 de contribuer à l’élévation du niveau de qualification, tout en répondant aux besoins des entreprises. Les travaux d'harmonisation des règles et dispositifs sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine se poursuivront (plus d'infos sur les actions prévues en 2017 pour la formation des demandeurs d'emploi).

L'orientation tout au long de la vie (SPRO)

Le plan d'actions Orientation, formation, emploi (voir plus haut) donne une priorité à l’orientation à chaque étape de la vie professionnelle. La Région entend réunir les conditions de choix éclairés pour chacun, assurer pour tous une fluidité des parcours de formation et d’emploi et favoriser les transitions professionnelles.

Le Service public régional de l’orientation (SPRO) s'est organisé dans les trois territoires ALPC, selon des modalités adaptées à la diversité des situations locales : Espaces Métiers (EMA) en Aquitaine, Cité des Métiers et centres associés en Limousin, Espaces Régionaux Orientation (ERO) en Poitou-Charentes. Le principe est de s’appuyer sur les réalisations les plus intéressantes pour construire le SPRO de la Nouvelle-Aquitaine, avec un cahier des charges unique (plus d'infos).

Une offre de service lisible sera déployée avec l’appui d'un nouveau Carif-Oref et de l’Onisep pour favoriser la découverte et la promotion des métiers. Une plateforme numérique complétera l’offre d’un nouveau réseau de lieux d’accueil partenariaux qui proposera dans les territoires, à tous les publics, un ensemble d’animations et de ressources pour l’orientation et l’emploi.

Les liens entre les entreprises et les acteurs de l’orientation et du CEP seront développés pour améliorer la connaissance des métiers, des secteurs professionnels, des formations et des enjeux économiques.

La Région proposera une ingénierie de projets autour de manifestations, forums locaux et salons. Un dispositif itinérant de découverte exploration/ métiers pourrait sillonner les villages et proposer ce service sur demande.

Le Rectorat et la Région proposeront une bourse de stages et des expérimentations en faveur des jeunes en fin de 2nde, mais aussi des enseignants et chefs d’établissement. Ils favoriseront la lutte contre l’échec scolaire.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) sera renforcé dans les territoires (plus d'infos), grâce en particulier à des actions d’échanges et de professionnalisation entre les opérateurs.

Le soutien au développement des entreprises

La Région investit dans le développement d’un écosystème d’innovation s’appuyant sur une recherche d’excellence, un réseau technologique performant et un tissu industriel organisé en dynamique de cluster.

Elle s'appuie en particulier sur la nouvelle agence de développement et d’innovation qui peut accompagner les entreprises via des prestations individualisées ou des actions collectives de nature à favoriser leur transformation. Elle agit aussi sur l’environnement des entreprises à travers des actions de structuration ou d’animation de filières émergentes, pôles et clusters, réseaux, projets territoriaux… Elle intervient dans le déploiement de grands programmes régionaux structurants (Usine du futur…)

Une nouvelle dimension sera donnée aux  actions identifiées comme particulièrement stratégiques par le SRDEII pour le développement économique régional : politique de filière (voir la liste des filières prioritaires), transformation numérique des entreprises, développement à l’international et rayonnement économique de la région, soutien aux start-up, soutien à l’économie sociale et solidaire.

Les actions menées au titre de la politique de filières auront vocation à agir sur l’environnement des entreprises par l’animation de réseaux et le montage de projets collectifs afin d’anticiper les mutations économiques et mutualiser des moyens. 

Pour soutenir la dynamique de création-reprise d’entreprise et favoriser la transmission des entreprises, la Région proposera en 2018 des parcours d’accompagnement global des porteurs de projets.

Le Conseil régional a adopté le 13 février 2017 un nouveau dispositif d'aides aux entreprises (voir notre site Atout GRH).

Le soutien aux territoires et le SRADDET

La politique d’aménagement du territoire de la Région vise à renforcer l’attractivité des territoires par le développement entrepreneurial et à corriger les déséquilibres territoriaux.

La Région souhaite soutenir les atouts de chaque territoire, avec un traitement différencié selon leurs caractéristiques (fragilité, rural/urbain). Des contrats de dynamination et de cohésion pour les plus fragiles et des contrats d’attractivité pour les territoires peu ou pas vulnérables leur seront proposés afin d’établir une programmation d’actions sur une période de 3 ans. 
Bordeaux Métropole aura son propre contrat particulier.

Préalablement, un diagnostic territorial partagé sera réalisé pour identifier les enjeux déterminants pour l'avenir du territoire. Il servira à définir des orientations stratégiques du projet politique du contrat.

Pour accompagner le projet du territoire et les acteurs locaux, une ingénierie d’innovation territoriale sera mobilisée. Les moyens de la Datar seront renforcés à cette fin et la Région mobilisera particulièrement ses services en matière de développement économique et de formation professionnelle (Plus d'infos).

Cette politique mobilisera les divers dispositifs sectoriels de la Région afin d'accompagner les investissements publics, en particulier en matière de développement économique, touristique et agricole, d’emploi, de formation, d’innovation et de compétitivité, d’aménagement numérique, de santé, de développement durable, sportif et culturel. 
Lire la communication de la Région et son annexe (cartographies).

La Région va élaborer un Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Il définira un projet d'avenir pour l’aménagement durable et équilibré des territoires de Nouvelle-Aquitaine, en cohérence avec les autres schémas (SRDEII, CPRDFOP, SRESRI).
Après concertation, ce nouveau schéma répondra à 5 enjeux :

  • Développer de l’activité et créer des emplois durables ;
  • Offrir une formation de qualité, adaptée aux besoins des entreprises et des territoires ;
  • Répondre aux besoins de mobilité et d’accessibilité par une offre d’infrastructures et de services performante ;
  • Préserver un maillage urbain de qualité ;
  • Faire de la transition écologique et énergétique un levier de développement économique, d’innovation et d’amélioration de la qualité de vie.

Il s'agira ainsi pour la Région de mener une action anticipatrice pour assurer l’équilibre et la cohésion du territoire régional, pour offrir des perspectives nouvelles à ses habitants et agir pour qu'ils aient partout accès à la formation et à l’emploi, aux soins, aux services publics, aux transports, aux commerces de proximité… dans cadre de vie préservé (voir la délibération du 10/04/17).

Données statistiques et portrait de la région

Nous vous proposons ici quelques liens pour connaître les principales données statistiques sur l'emploi en Nouvelle-Aquitaine :

Carte d'identité de la région
Présentation par la Région des principales caractéristiques

Portrait de la région
Les données historiques, géographiques, économiques de la région (site Préfecture)

Panorama socio-économique de la région Nouvelle-Aquitaine et de ses départements
Etude de la Direccte

Chiffres clés Nouvelle-Aquitaine - Edition 2016
Principales informations statistiques de la Direccte dans le domaine du Travail de l’Emploi et de l’Économie.

Portrait régional de l'Observatoire des territoires

Voir les données démographiques et autres indicateurs NA ou comparés

Portrait régional de l'INSEE
Evolution et structure de la population

Dynamiques territoriales, métropolisation et réseaux en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Rapport Insee / Ceser Nouvelle-Aquitaine

Les entreprises : bilan 2015 et perspectives 2016
Indicateur du climat des affaires de la Banque de France

Diagnostic territorial de Pôle emploi (2016)
Analyse du marché du travail et de l'emploi en NA

L'emploi intérimaire
Le Flash intérim publié le 14 septembre 2016 par la Direccte propose un baromètre de l’emploi intérimaire pour les secteurs d’activités les plus emblématiques dans la région et ses départements.

Les demandeurs d'emploi
Les publications de la Direccte sur le marché du travail
Synthèse de Pôle Emploi sur le portrait statistique des demandeurs d'emploi de Nouvelle-Aquitaine depuis 20 ans.