Formation tout au long de la vie

Plan national d'urgence : les mesures pour la formation et l'apprentissage

Dans le cadre du plan national d'urgence pour l'emploi annoncé le 31 décembre 2015, F. Hollande a confirmé, le 18 janvier que 500 000 formations en faveur des chômeurs seront financées, afin de pourvoir les emplois disponibles qui ne trouvent pas preneurs, mais aussi les emplois du futur dans des secteurs tels que le numérique, la transition énergétique, l’aéronautique, le BTP, la sécurité ou les services à la personne.

Pôle emploi sera chargé de déployer ces formations, avec l'appui de l’Afpa et d'autres organismes et celui des partenaires sociaux qui définiront les formations nécessaires branche par branche, région par région.

La formation des demandeurs d’emploi doit être également orientée vers la création d’entreprises et des moyens nouveaux doivent être dégagés à cette fin.

Concernant l'alternance, le chef de l'Etat annonce que les titres professionnels pourront être préparés par l’apprentissage, avec la possibilité d'entrer ainsi en apprentissage tout au long de l'année. Les dépenses des centres de formation d'entreprise seront reconnues au titre de la taxe d'apprentissage et les entreprises sont invitées à créer leur propre CFA.
L’Education nationale créera 500 formations nouvelles en alternance. F. Hollande souhaite des jumelages entre collèges d’une part, lycées professionnels et CFA d’autre part, pour faciliter l’insertion des jeunes, décloisonner les parcours et permettre autant qu’il est possible les réorientations.

Il souhaite enfin faire passer de 8 000 à 50 000 le nombre de contrats de professionnalisation conclus par les demandeurs d'emploi, grâce à un soutien financier de l'Etat sur le modèle des emplois aidés. 

Une réunion se tiendra en février avec les Régions, les partenaires sociaux et les représentants de l'Etat pour organiser la mise en oeuvre de ce plan d'urgence. Dans chaque région seront recensés les besoins précis par bassin d’emploi. Un appel d’offres national sera lancé pour répondre à ceux qui ne seraient pas pris en compte. Un suivi mensuel du programme sera réalisé également au niveau national avec les partenaires sociaux et les Régions. Des expérimentations pourraient être lancées au plan local.
Lire le discours de F. Hollande (18/01/16)

Ajouter un commentaire