Les abandons en validation des acquis de l’expérience (VAE)

Formation tout au long de la vie

Les abandons en validation des acquis de l’expérience (VAE)

ARCHIVE

Cette actualité est archivée, sa date de fin de validité est le 20/03/2012

Depuis 2002, en région Provence Alpes Côtes d’Azur (PACA), sur 37 000 candidats ayant reçu une notification de recevabilité, seuls 12 055 se sont présentés à une session de validation. Même constat du côté de l'Union régionale Capeb Paca-Corse (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) malgré une action ambitieuse et « sécurisante » de promotion et de mise en place de la VAE auprès des entreprises artisanales du bâtiment ; un taux d’abandon de près des 50% des parcours. Pour comprendre les causes de désengagement et tenter d’y apporter des solutions, l’UR Capeb a sollicité le Carif Espace compétences (région PACA). L’étude, financée par le Fafsab (fonds d'assurance formation des salariés de l'artisanat et du BTP) s’est appuyée sur des entretiens menés auprès d’un panel de candidats respectant la diversité de diplômes et la représentativité des secteurs professionnels de la Confédération. Elle cherche à comprendre, à chaque étape, les causes de l’abandon, à travers la représentation que les candidats se font d’une VAE, leurs motivations et les logiques qui ont déclenché l’engagement dans la démarche ainsi que les facteurs liés à l’accompagnement et au passage devant le jury. L’étude propose un certain nombre de pistes de progrès en s’appuyant notamment sur celles formulées dans le rapport Besson (sept. 2008) ; elle définit le cadre d’un nouveau projet intégrant le concept de sécurisation de parcours en VAE et faisant de la VAE un outil du champ de l’orientation tout au long de la vie. 
Consulter l'étude