Les aides de l'Etat aux réservistes de la Garde nationale

Projets et évolution professionnelle

Les aides de l'Etat aux réservistes de la Garde nationale

La Garde nationale créée en octobre 2016, regroupe les réserves opérationnelles de l’armée et de la gendarmerie ainsi que la réserve civile de la police (éligibles au Compte d'engagement citoyen). Pour atteindre l'objectif de 85 000 réservistes en 2018, plusieurs mesures d'incitation sont mises en place, en particulier pour les jeunes.

  • Une aide au permis de conduire des jeunes qui s’engagent et passent leur permis B avant 25 ans : 1 000€ après avoir effectué 50 jours de réserve et s'il reste encore 2 années d’engagement à servir. L'aide ne peut être accordée qu'une seule fois.
    Les personnes s’inscrivant au permis après l’annulation d’un permis précédent ne sont pas éligibles.
  • Une allocation mensuelle de 100 € est allouée aux étudiants de moins de 25 ans au 1er octobre de l'année d'inscription dans un établissement d’enseignement professionnel ou supérieur, sans conditions de ressources, s’ils s’engagent pour une durée de 5 ans et effectuent au moins 37 jours de réserve chaque année. A défaut, le bénéficiaire doit faire un remboursement au prorata du nombre de jours d'activité manquants (sauf exception, notamment en cas d'inaptitude médicale).

    L'allocation qui est renouvelable dans les mêmes conditions, est versée à compter du mois suivant l'ouverture du droit, jusqu'au mois suivant la fin de la formation. Les réservistes qui remplissent les conditions peuvent bénéficier de l'allocation à compter du 1er janvier 2017.
  • Une prime annuelle de fidélité de 250 € est accordée à tout réserviste qui renouvelle un 1er contrat d’engagement d'au moins 3 ans, pour un nouveau contrat de 3 à 5 ans et qui réalisent au mois 37 jours de réserve durant ce nouveau contrat.
Les demandes d'aide (permis et allocation) sont à déposer auprès de l'organisme gestionnaire dont relève le réserviste.
Ces aides viennent s’ajouter à la mesure permettant aux entreprises de défiscaliser les rémunérations maintenues aux salariés durant leurs périodes de réserve.
Décret n° 2017-328 et arrêté du 14 mars 2017

Ajouter un commentaire