La région Nouvelle-Aquitaine

Nous rassemblons dans ce dossier les éléments utiles aux opérateurs du secteur emploi formation sur les compétences de la nouvelle région, les caractéristiques du territoire couvrant 12 départements, la mise en place de la nouvelle politique régionale, la réorganisation des acteurs sur ce champ géographique, avec pour objectif de suivre la construction de la nouvelle région et de connaître les actions et politiques à venir.

Le Conseil régional a adopté son budget 2017 ainsi que son Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII). Voir les avis du CESER sur les orientations budgétaires et le SRDEII.

La nouvelle organisation territoriale

La loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la république) du 7 août 2015 fixe les compétences des Régions et des autres échelons territoriaux (Départements, Intercommunalités, Métropoles, Communes). Les Régions voient leurs compétences renforcées et sont devenues l’échelon de référence de la décision économique (plus d'infos).

Les services de l’Etat ont mis en place une réforme de l’administration territoriale de l’Etat dont la nouvelle organisation a été rendue effective au 1er janvier 2016, avec une phase transitoire de 3 ans. (Lire les principes de la réforme). Bordeaux accueille les sièges de la DRAC, de la DIRECCTE, de la DRJSCS, de l’ARS et de la DRFIP. Le recteur de l’académie de Bordeaux assure la fonction nouvelle de recteur de région académique. Il préside un comité régional académique où siègent les autres recteurs de la région.
Poitiers accueille le siège de la DREAL et de la direction régionale de l’Insee. La DRAAFest à Limoges (Plus d'infos).

Les 3 ex Régions avaient adoptés en juin 2015 des rapports communs pour préparer la fusion. Parmi ceux-ci, figuraient un rapport sur la formation tout au long de la vie et 3 rapports sur le soutien aux entreprises et l’emploi.

La nouvelle assemblée régionale a adopté en avril et mai 2016 ses orientations et son budget pour 2016, en tenant compte des engagements pris avec l’Etat dans les trois contrats de plan Etat-Région conclus en 2015 et de la mise en place du plan 500 000 formations supplémentaires.

La stratégie de l'Etat en Nouvelle-Aquitaine (2016-2017)

Par circulaire de mars 2016, le Premier ministre a demandé aux Préfets de région d’élaborer la stratégie de l’État en région pour 2016 et 2017. Cette stratégie décline les priorités de l'action de l'Etat et s’articule autour de 5 axes : contribuer à la plus grande cohésion de la région ; garantir l’équilibre et de l’aménagement durable des territoires ; préparer la compétitivité et les emplois de demain ; garantir la cohésion sociale qui donne les mêmes chances à tous ; garantir la sécurité des personnes et des biens.

La Préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine a rendu publique, en septembre 2016, sa stratégie 2016-2017.

Parmi les objectifs annoncés pour l'emploi :
- optimiser la compétitivité des entreprises
- accompagner l’émergence des filières de demain et en particulier celles de la transition écologique et énergétique pour la croissance verte
- favoriser la «croissance bleue» (énergies marines, aquaculture, biotechnologies bleues, transport maritime, activité portuaire, construction navale, pêche)
- accompagner les filières agricoles et IAA.

L’Etat s’engagera également en faveur du retour à l’emploi des publics les plus fragiles et pour l'égalité professionnelle.

Les préfets de département sont chargés d'élaborer un document de priorités départementales. Il constituera la traduction opérationnelle, sous forme de feuille de route annuelle de cette stratégie.

Consulter l'intégralité de la stratégie de l'Etat

L'apprentissage en 2017

La Région comptaient 35 494 apprentis au 1er janvier 2016 dont 17 636 nouveaux apprentis.  Ils sont accueillis dans 115 CFA répartis sur tout le territoire dans 384 sites de formation.
Plus de 1600 formations préparent à plus de 400 diplômes ou certifications. Plus de 60 % des apprentis sont en situation d'emploi sept mois après leur sortie de formation.

Ces apprentis sont formés dans 21 700 entreprises ; soit moins de 5 % des entreprises régionales.

Un plan régional de développement stratégique de l’apprentissage sera mis en œuvre dès la rentrée 2017 pour valoriser le recours à l’apprentissage au niveau des entreprises qui ne recrutent pas ou peu d’apprentis (lancement d’un appel à projets unique pour structurer, coordonner et animer le réseau des développeurs) et auprès des jeunes.

La carte des formations par apprentissage sera adaptée à l’évolution des métiers et des besoins des entreprises tout en structurant des filières de formations modernisées et cohérentes, permettant à chacun de bâtir un parcours à partir des premiers niveaux de qualification. Un travail sera engagé sur les métiers émergents, en vue de la préparation de la carte 2018.

Une Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI) unique sera élaborée pour moderniser et assurer l’équipement des CFA La nouvelle convention quinquennale qui entrera en vigueur en 2018, définira l’offre de services attendue des CFA.

2017 verra enfin la mise en œuvre des nouvelles mesures de soutien aux apprentis et l’harmonisation de différents dispositifs (accès et préparation à l’apprentissage, dispositifs en faveur des personnes handicapées, lutte contre les ruptures de contrat).
En Poitou-Charentes, des mesures spécifiques permettent actuellement d'accompagner vers l'apprentissage certains publics en décrochage scolaire ou en situation de handicap ou (Sarah).

Rappelons aussi le rapprochement des bourses de l’alternance existantes.

Ces actions s'inscrivent dans la feuille de route adoptée par la Région le 27 juin 2016 (voir le détail).


Ces orientations sont déclinées dans la feuille de route adoptée par la Région le 27 juin 2016 (voir le détail)

La formation des demandeurs d'emploi en 2017

A l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine, plus de 38 700 demandeurs d'emploi ont été accueillis en 2015 dans le cadre d’une formation (PRF-SPRF), 25 359 stagiaires qui ont reçu une rémunération à ce titre et 11 225 salariés ont été formés dans le cadre d’accord collectifs par filières ou d’aides directes au plan de formation des entreprises.

78,5% des personnes en formation ont eu accès à une formation qualifiante dans le cadre du PRF, avec à l’issue un taux d’insertion de  60% des stagiaires six mois après la fin de leur formation. 

La priorité reste en 2017 de contribuer à l’élévation du niveau de qualification, tout en répondant aux besoins des entreprises. Les travaux d'harmonisation des règles et dispositifs sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine se poursuivront :

- dans le cadre du PRF, pour élaborer une commande adaptée à l’ensemble des besoins du territoire. En complément des marchés publics, des cofinancements par voie de subventions de projets seront organisés via des appels à projets thématiques.
- sur les démarches d’accès aux actions du PRF, les conditions de prise en charge des frais de formation et annexes et de la rémunération des stagiaires.  
- sur l'accompagnement des démarches de VAE (mise en oeuvre dès janvier).
- sur l’offre de Promotion Sociale du CNAM 
- sur l' offre de formation relative au socle de connaissances et de compétences,
- sur la mis en place d'une aide régionale individuelle à la formation qui s’appuiera sur des co-financements, en particulier du CPF. 
- sur les formations sanitaires et sociales, avec la mise en cohérence des frais de scolarité et des aides, l'alignement des droits des boursiers étudiants paramédicaux sur ceux des autres étudiants, et la rémunération des demandeurs d’emploi en fin de droits.
La Région souhaite par ailleurs accompagner le déploiement des formations universitaires et la modernisation de l'appareil de formation. Un nouveau schéma régional des formations sanitaires et sociales sera élaboré.

A noter par ailleurs en 2017 :
L’accès au PRF ou des formations dédiées seront assurés aux salariés en insertion des SIAE.

Un lien fort avec les entreprises, les territoires et les représentants des filières stratégiques sera développé pour adapter la formation des salariés. Le développement de nouveaux pôles d’excellences de formation seront recherchés et soutenus.

Des partenariats avec les branches et les OPCA seront recherchés afin de soutenir des actions de formation ciblées et conjoncturelles. Des soutiens « sur-mesure » pourront être développés directement avec des entreprises, notamment celles qui sont inscrites dans les programmes Usine du Futur, ETI, ou qui auront signé des contrats de partenariats avec la Région.

Au titre du droit au retour en formation qualifiante des jeunes décrocheurs, la Région étendra le dispositif Nouvelle Chance mis en place en Aquitaine. En complément, des actions seront proposées pour favoriser la réussite de leur parcours par un travail sur les savoir être et les savoir-faire.

La Région proposera de nouveaux services d’accès aux stages et à l’emploi dans le cadre d’accords avec les opérateurs spécialisés dans l’intermédiation et le placement sur le marché du travail. 

Enfin, la Région poursuivra son soutien à la formation des bénévoles et au maintien des emplois avec une aide régionale aux DLA.

Le SPRO

Le Service public régional de l’orientation (SPRO) s'est organisé dans les trois territoires ALPC avec un souci partagé de qualité du service rendu, selon des modalités adaptées à la diversité des situations locales. Le principe est de s’appuyer sur les réalisations les plus intéressantes de chacun de ces territoires pour construire le SPRO de la grande Région, avec un cahier des charges unique.

Des organisations différentes ont été mises en place dans les 3 ex Régions : Espaces Métiers (EMA) en Aquitaine, Cité des Métiers et centres associés en Limousin, Commissions Territoriales Orientation-Formation (CTOF) et Espaces Régionaux Orientation (ERO) en Poitou-Charentes.  

Les types de services et outils d’aide à l’orientation déjà proposés dans chaque ancienne région pourront être déployés à une échelle beaucoup plus large, en mutualisant les moyens et en valorisant les expériences les plus innovantes.

En 2017, une nouvelle politique d’orientation tout au long de la vie sera structurée pour harmoniser l’ensemble des actions menées sur le territoire, en prenant en compte tous les publics quels que soient leur âge, leur statut ou leur situation.

La Région s’est portée candidate pour assumer dès 2017, par délégation de l’Etat, la mission de coordonner et de veiller à la complémentarité d’actions des différents intervenants du Service Public de l’Emploi.
Le Service Numérique de l’Emploi, expérimenté sur le territoire aquitain, sera déployé sur tout le territoire.

Ces actions seront réalisées en partenariat avec le CREFOP mais également l’État, dans le cadre de la stratégie coordonnée Etat-Région en matière d’Emploi, d’Orientation et de Formation Professionnelle prévue par la loi NOTRe.
Pour mettre en œuvre ces actions, la Région s’appuiera sur un nouveau Carif-Oref qui sera créée au cours de l'année 2017

Le soutien au développement des entreprises en 2017

En 2017, la Région va poursuivre son investissement dans le développement d’un écosystème d’innovation s’appuyant sur une recherche d’excellence, un réseau technologique performant et un tissu industriel organisé en dynamique de cluster.

Elle s’attachera à donner une nouvelle dimension aux  actions identifiées comme particulièrement stratégiques par le SRDEII pour le développement économique régional : politique de filière (voir la liste des filières prioritaires), transformation numérique des entreprises, développement à l’international et rayonnement économique de la région, soutien aux start-up, soutien à l’économie sociale et solidaire.

Les actions menées au titre de la politique de filières auront vocation à agir sur l’environnement des entreprises par l’animation de réseaux et le montage de projets collectifs afin d’anticiper les mutations économiques et mutualiser des moyens.

En matière d’économie de proximité, la Nouvelle-Aquitaine doit relever le défi de différences territoriales très marquées qui seront prises en compte par des aides différenciées. La Région doit aussi prendre, en 2017, le relais des Départements en matière d’action économique, notamment dans le domaine des TPE.

Dans le cadre sa politique dédiée à « l’Usine du futur », la Région renforcera le déploiement de la démarche de diagnostic des besoins des entreprises, la mise en place de programmes de formation dédiés et l’accompagnement des projets de modernisation de l’outil de production.

Un nouveau plan d’actions pluriannuel sera lancé en direction des ETI sur l’innovation, l’internationalisation, les ressources humaines et la formation, ainsi que sur le financement pour favoriser l’émergence de nouvelles ETI régionales par la croissance de PME à potentiel. Il s’agira également d’encourager les entreprises à replacer les compétences, l’humain, le bien-être au travail au cœur de leurs stratégies.

L’élaboration d’un nouveau schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI) sera un des chantiers clefs de l’année 2017. Il s’agira de
- renforcer un socle scientifique, technologique et pédagogique rayonnant et attractif en lien avec les enjeux de filières et de développement durable 
- faciliter l’accès aux jeunes, quelles que soient leurs origines géographiques et sociales, à l’enseignement supérieur pour assurer leur réussite et leur insertion professionnelle en développant notamment les actions de culture scientifique.

La Région veut par ailleurs faire de la santé et de la silver économie un levier de développement économique, social et territorial. L’objectif est de faire de la Nouvelle-Aquitaine un « laboratoire de la santé du futur », s’emparant des révolutions technologiques (médecine personnalisée- e-santé)  et des changements organisationnels  (renforcement de la médecine ambulatoire) pour les rendre disponibles à tous.
La Région entend favoriser la structuration de l'écosystème des clusters dans le domaine de la santé : pharmacie, biotechnologies, cosmétique, dispositifs médicaux, TIC santé, et toute activité économique connexe à cette thématique.

L’outil régional de formation doit être un maillon central de réussite : les innovations pourront être initiées et développées par les entreprises régionales si le système de formation y prépare les acteurs. La Région confortera à cette fin la répartition sur l’ensemble du territoire des structures de formations sanitaires et sociales et lancera la délocalisation de la première année des études de santé sur les villes d’Angoulême et Pau dans un premier temps.

Enfin la Région veut soutenir la dynamique de création-reprise d’entreprise et favoriser la transmission des entreprises pour pérenniser le développement des TPE sur le territoire régional.

Concernant le transfert des compétences Etat sur l’ accompagnement des demandeurs d’emploi ou publics éloignés de l’emploi à la création d’entreprises, il s’agira en 2017 de sécuriser les parcours NACRE engagés, de structurer un dispositif régional d'accompagnement pour l’accueil de proximité des porteurs de projets et d’animer le réseau des acteurs de l’accompagnement dans les territoires.
La Région proposera des parcours d’accompagnement des créateurs, repreneurs et des TPE dans les territoires, en s’appuyant sur un  réseau de partenaires permettant de couvrir l’ensemble du territoire régional.

La Région s'appuiera en particulier sur la nouvelle agence régionale de développement économique et d’innovation créée en 2016 (plus d'infos).

Le Conseil régional a adopté le 13 février 2017 un nouveau dispositif d'aides aux entreprises. 64 aides en vigueur dans les 3 anciennes Régions sont remplacées par ce nouveau dispositif organisé autour des 9 orientations du SRDEII. En Poitou-Charentes, disparaissent ainsi au profit de nouvelles aides 27 mesures dont les emplois tremplin, les emplois rebond seniors, Cordefop, la bourse régionale Désir d'entreprendre, le dispositif de soutien à l'investissement industriel (ex Cordee), le chèque numérique, le chèque Formation dirigeant, l'aide au 1er salarié dans l'artisanat, les aides aux Groupements d'employeurs et aux SIAE.

Le renforcement et l’homogénéisation des outils de garantie, de micro-crédit (prêts participatifs…) nécessitent la création de nouveaux fonds. Le renforcement des outils de fonds propres donnera lieu à une montée en puissance du nouveau fonds de co-investissement et un fonds d'investissement de capital développement sera mis en place pour répondre aux besoins des PME/ETI en croissance.

Données statistiques et portrait de la région

Nous vous proposons ici quelques liens pour connaître les principales données statistiques sur l'emploi en Nouvelle-Aquitaine :

Carte d'identité de la région
Présentation par la Région des principales caractéristiques

Portrait de la région
Les données historiques, géographiques, économiques de la région (site Préfecture)

Panorama socio-économique de la région Nouvelle-Aquitaine et de ses départements
Etude de la Direccte

Chiffres clés Nouvelle-Aquitaine - Edition 2016
Principales informations statistiques de la Direccte dans le domaine du Travail de l’Emploi et de l’Économie.

Portrait régional de l'Observatoire des territoires

Voir les données démographiques et autres indicateurs NA ou comparés

Portrait régional de l'INSEE
Evolution et structure de la population

Dynamiques territoriales, métropolisation et réseaux en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Rapport Insee / Ceser Nouvelle-Aquitaine

Les entreprises : bilan 2015 et perspectives 2016
Indicateur du climat des affaires de la Banque de France

Diagnostic territorial de Pôle emploi (2016)
Analyse du marché du travail et de l'emploi en NA

L'emploi intérimaire
Le Flash intérim publié le 14 septembre 2016 par la Direccte propose un baromètre de l’emploi intérimaire pour les secteurs d’activités les plus emblématiques dans la région et ses départements.

Les demandeurs d'emploi
Les publications de la Direccte sur le marché du travail