Outils pour les personnes

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) : présentation et outils

La loi du 5 mars 2014 a créé le Conseil en évolution professionnelle (CEP) ; dispositif d'accompagnement et personnalisé proposé à tout actif souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle.
Ce conseil gratuit est mis en oeuvre dans le cadre du SPRO (service public régional de l'orientation).

Il est ouvert à tous les actifs, tout au long de leur vie professionnelle et doit donner lieu, le cas échéant, à l'élaboration et la formalisation d'un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité...).
Ce conseil doit accompagner les projets d’évolution professionnelle, en lien avec les besoins économiques dans les territoires et faciliter l’accès à la formation.
L’arrêté du 16 juillet 2014 fixe le cahier des charges relatif au CEP.

Les opérateurs habilités à délivrer le CEP

En fonction de son besoin, la personne active prend l’initiative de mobiliser un conseil en évolution professionnelle dans de multiples configurations, soit en anticipation d’une mobilité professionnelle, soit en période de transition professionnelle, ou encore dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise.
Elle s’adresse, selon sa situation, à l’un des opérateurs CEP prévus par la loi :

  • Pôle emploi
  • Missions locales
  • Cap emploi
  • Apec
  • Opacif 
  • Tout organisme désigné par la Région (sur le territoire Poitou-Charentes : CIDFF, Info Jeunesse, CIO, SUIO)

L'offre de services du CEP

L'offre de services du conseil en évolution professionnelle se met en place en trois temps :

1 - L’accueil individualisé

Cet accueil permet à la personne d'analyser sa situation professionnelle et d'identifier la structure la mieux à même de lui offrir le service adapté à son besoin. La personne reçoit une première information pour pouvoir se repérer dans le paysage des informations, des services et des outils disponibles (espace ressources documentaires, espace info bilan, portails d'informations et tutoriels…), découvrir un ou plusieurs environnements professionnels et/ou métiers, et acquérir une méthode d'analyse de l'information. Le bénéficiaire peut accéder à une information, actualisée et territorialisée, sur les tendances socio-économiques, l'emploi, les métiers, les compétences, les qualifications et les formations, prenant en compte l'émergence des nouvelles filières et de nouveaux métiers dans le domaine de la transition écologique et énergétique.

2 - Le conseil personnalisé

Cette 2ème étape doit permettre au bénéficiaire de formaliser son projet d'évolution professionnelle et d'y assortir une stratégie. La personne est suivie par un référent au sein d’un opérateur du CEP, qui est son interlocuteur tout au long du processus. Il s’agit une co-construction du conseiller avec la personne.

Le conseil personnalisé doit permettre au bénéficiaire :

  • de clarifier sa demande et de préciser ses priorités en matière d'évolution professionnelle ;
  • d'identifier ses compétences, en particulier celles transférables dans une perspective de mobilité, et celles à acquérir pour améliorer sa qualification et favoriser son évolution ;
  • d'identifier les emplois adaptés ;
  • de bénéficier d'une méthodologie de construction du projet professionnel, notamment en matière de recherche d'un environnement professionnel correspondant à ses aspirations ;
  • de définir son projet professionnel et d'en apprécier la faisabilité au regard des opportunités identifiées.
    Ensemble, le conseiller et le bénéficiaire procèdent notamment à l'analyse des conditions de réalisation du projet, à l'exploration des éventuels besoins de formation et prérequis exigés, à l'examen de la pertinence d'une reconnaissance des acquis de son expérience, à l'identification des programmes de formation mobilisables et des éventuelles certifications afférentes.

3 - L’accompagnement personnalisé à la mise en œuvre du projet

Le 3ème niveau doit permettre au bénéficiaire de disposer d'un plan d'actions et d'un soutien global à la réalisation de son projet. Le bénéficiaire et son conseiller co-construisent un plan d'actions qui comprend les étapes et les objectifs intermédiaires pour la réalisation de son projet d'évolution professionnelle, les différentes actions à conduire avec le cas échéant, le parcours de formation envisagé, les dispositifs et prestations à mobiliser, le plan de financement et un calendrier prévisionnel. Lorsqu’un parcours de formation ou une prestation de service sont nécessaires, le conseiller prend contact avec le financeur et/ou le prestataire, et étudie avec eux les possibilités d'adaptation de la durée, du contenu et du coût. Il appartient au conseiller, en lien avec le bénéficiaire, de vérifier la faisabilité de son projet et d’assurer l’ingénierie financière du projet.