Quelles tendances dans les pratiques d'achat des entreprises ?

Entreprise et aides aux employeurs

Quelles tendances dans les pratiques d'achat des entreprises ?

La cinquième édition de l’enquête sur l’achat de formation, réalisée par Centre Inffo, décrypte les tendances 2017-2018.

Premier fait marquant, la formation est considérée par la majorité des répondants comme un investissement pour le développement de leur entreprise (73 %) et ce, quelle qu’en soit la taille.

Pour établir leur politique de formation, les entreprises utilisent l’entretien professionnel (83 % des répondants l’utilisent), l’usage libre des fonds "plan de formation" (65 %), l’accès facilité à de nouvelles modalités de formation (54 %) et l’état des lieux récapitulatif (51 %). A l’inverse, 72 % des entreprises n’utilisent pas la mobilisation du CPF.

Les formations sont toujours majoritairement dispensées "en présentiel" (99 % contre 98 % en 2015), mais les formations multimodales progressent : + 15 % pour les formations à distance et + 8 % pour les formations mixtes (par rapport à 2015). Les entreprises souhaitent diversifier les modalités pédagogiques des formations qu’elles achètent. En 2017, le stage traditionnel de formation n’est plus la modalité privilégiée. La formation-action fait un bond important en passant de 60 % en 2015 à 81 % en 2017. Raisons évoquées : "Exigence du métier", "meilleur ancrage par une mise en situation/application", "un partage d’expériences". Dans le même esprit, on observe une montée en puissance des modalités informelles d’apprentissage comme les formations en situation de travail et les groupes d’échanges de pratiques, l’apprentissage entre pairs et la participation à des séminaires.

Pour le choix d’un nouveau prestataire de formation, les entreprises s’appuient, en priorité, comme en 2015, sur les retours d’expérience des formés (74 %) et sur leurs réseaux professionnels (65 %). La recherche sur Internet reste une valeur sûre pour 40 % des répondants. Le recours aux services des Opca pour le repérage des prestataires augmente de 7 points par rapport à 2015 signe que la mission de conseil des OPCA est de mieux en mieux connue des entreprises. Selon Centre Inffo, ce constat pourrait expliquer la baisse des démarches de référencement, par les entreprises, des prestataires de formation (20 % des entreprises contre 31 % en 2015 et 37 % en 2014) qui pourraient ainsi s’en remettre au référencement des OPCA via l’outil Datadock. 

En 2017, 54 % des entreprises accordent une importance particulière à ce que les prestataires qu’elles emploient respectent les exigences du décret qualité des actions de formation (du 30 juin 2015) et 41 % souhaitent qu’ils affichent la détention d’un label qualité. 

Les résultats de l'enquête concernant l'achat de formation sont suivis de synthèses thématiques des entretiens en ce qui concerne :

  • le rôle stratégique de Responsable de formation,
  • la mise en place de la réforme de 2014
  • le compte personnel de formation
  • les relations des entreprises avec leurs prestataires de formation
  • le numérique : sujet et outil de formation
  • le développement d'autres modalités de formation
  • l'évaluation des actions de formation
  • l'alternance
et enfin de 10 recommandations aux prestataires de formation.
Consulter les résultats complets de l'enquête.

Ajouter un commentaire sur le site