*

Politiques des financeurs

La politique emploi de la Région

La Région donne la priorité à l'investissement productif et à l'innovation avec comme objectif de créer et de maintenir durablement l'emploi sur tout le territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Elle accompagne les PME et les TPE sur l’innovation, la formation des salariés, la transformation numérique, l'export et l'internationalisation des entreprises. Une attention particulière est portée sur l’économie sociale et solidaire.

La Région se mobilise pour accompagner les entreprises à tous les stades de leur développement, en particulier lorsqu’elles investissent, prennent des risques, effectuent des sauts qualitatifs, s’internationalisent.

La Région NA a adopté en décembre 2016 un schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) pour favoriser un développement économique innovant, durable et équilibré du territoire régional ainsi que le maintien des activités économiques. (Voir notre dossier).

Un nouveau dispositif d'aides aux entreprises est entré en vigueur le 13 février 2017. 64 aides en vigueur dans les 3 anciennes Régions sont remplacées par ce nouveau dispositif organisé autour des 9 orientations du SRDEII.

Une stratégie régionale coordonnée

Suite à la loi NOTRe, la Région est désignée comme la collectivité territoriale responsable (unique), sur son territoire, de la définition des orientations en matière de développement économique. En matière d'emploi, la Région participe à la coordination des acteurs du service public de l'emploi (SPE) sur son territoire, en particulier dans le cadre du CREFOP.

L'Etat et la Région devront élaborer une stratégie coordonnée en matière d'emploi, d'orientation et de formation professionnelles, en cohérence avec le SRDE2I. Le Crefop organisera la concertation sur cette stratégie et en assurera le suivi.

L'Etat et la Région signeront avec Pôle emploi, les représentants régionaux des missions locales, des Cap emploi, des MDE et des PLIE une convention régionale pluriannuelle de coordination de l'emploi, de l'orientation et de la formation déterminant les conditions de mobilisation de ces structures et leur participation éventuelle au SPRO et au programme régional de formation. Elle inclura un plan de coordination des outils qui concourent au SPE et à la mise en œuvre de ses objectifs, visant à rationaliser et à mutualiser les interventions à l'échelle des bassins d'emploi.

L'Etat pourra déléguer à la Région la mission de veiller à la complémentarité et de coordonner l'action des différents intervenants, ainsi que de mettre en œuvre la gestion prévisionnelle territoriale des emplois et des compétences. La Région Nouvelle-Aquitaine a demandé cette délégation relative au SPE.

Les orientations de la politique régionale en 2017

En 2017, la Région va poursuivre son investissement dans le développement d’un écosystème d’innovation s’appuyant sur une recherche d’excellence, un réseau technologique performant et un tissu industriel organisé en dynamique de cluster.

Elle s’attachera à donner une nouvelle dimension aux  actions identifiées comme particulièrement stratégiques par le SRDEII pour le développement économique régional : politique de filière (voir la liste des filières prioritaires), transformation numérique des entreprises, développement à l’international et rayonnement économique de la région, soutien aux start-up, soutien à l’économie sociale et solidaire.

Les actions menées au titre de la politique de filières auront vocation à agir sur l’environnement des entreprises par l’animation de réseaux et le montage de projets collectifs afin d’anticiper les mutations économiques et mutualiser des moyens.

En matière d’économie de proximité, la Nouvelle-Aquitaine doit relever le défi de différences territoriales très marquées qui seront prises en compte par des aides différenciées. La Région doit aussi prendre, en 2017, le relais des Départements en matière d’action économique, notamment dans le domaine des TPE.

Dans le cadre sa politique dédiée à « l’Usine du futur », la Région renforcera le déploiement de la démarche de diagnostic des besoins des entreprises, la mise en place de programmes de formation dédiés et l’accompagnement des projets de modernisation de l’outil de production.

Un nouveau plan d’actions pluriannuel sera lancé en direction des ETI sur l’innovation, l’internationalisation, les ressources humaines et la formation, ainsi que sur le financement pour favoriser l’émergence de nouvelles ETI régionales par la croissance de PME à potentiel. Il s’agira également d’encourager les entreprises à replacer les compétences, l’humain, le bien-être au travail au cœur de leurs stratégies.

L’élaboration d’un nouveau schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI) sera un des chantiers clefs de l’année 2017. Il s’agira de
- renforcer un socle scientifique, technologique et pédagogique rayonnant et attractif en lien avec les enjeux de filières et de développement durable 
- faciliter l’accès aux jeunes, quelles que soient leurs origines géographiques et sociales, à l’enseignement supérieur pour assurer leur réussite et leur insertion professionnelle en développant notamment les actions de culture scientifique.

La Région veut par ailleurs faire de la santé et de la silver économie un levier de développement économique, social et territorial. L’objectif est de faire de la Nouvelle-Aquitaine un « laboratoire de la santé du futur », s’emparant des révolutions technologiques (médecine personnalisée- e-santé)  et des changements organisationnels  (renforcement de la médecine ambulatoire) pour les rendre disponibles à tous.
La Région entend favoriser la structuration de l'écosystème des clusters dans le domaine de la santé : pharmacie, biotechnologies, cosmétique, dispositifs médicaux, TIC santé, et toute activité économique connexe à cette thématique.

L’outil régional de formation doit être un maillon central de réussite : les innovations pourront être initiées et développées par les entreprises régionales si le système de formation y prépare les acteurs. La Région confortera à cette fin la répartition sur l’ensemble du territoire des structures de formations sanitaires et sociales et lancera la délocalisation de la première année des études de santé sur les villes d’Angoulême et Pau dans un premier temps.

Enfin la Région veut soutenir la dynamique de création-reprise d’entreprise et favoriser la transmission des entreprises pour pérenniser le développement des TPE sur le territoire régional.

Concernant le transfert des compétences Etat sur l’ accompagnement des demandeurs d’emploi ou publics éloignés de l’emploi à la création d’entreprises, il s’agira en 2017 de sécuriser les parcours NACRE engagés, de structurer un dispositif régional d'accompagnement pour l’accueil de proximité des porteurs de projets et d’animer le réseau des acteurs de l’accompagnement dans les territoires.
La Région proposera des parcours d’accompagnement des créateurs, repreneurs et des TPE dans les territoires, en s’appuyant sur un  réseau de partenaires permettant de couvrir l’ensemble du territoire régional.

La Région s'appuiera en particulier sur la nouvelle agence régionale de développement économique et d’innovation créée en 2016 (plus d'infos).

Un nouveau dispositif d'aides aux entreprises a été adopté le 13 février 2017. 64 aides en vigueur dans les 3 anciennes Régions sont remplacées par ce nouveau dispositif organisé autour des 9 orientations du SRDEII.

Le renforcement et l’homogénéisation des outils de garantie, de micro-crédit (prêts participatifs…) nécessitent la création de nouveaux fonds. Le renforcement des outils de fonds propres donnera lieu à une montée en puissance du nouveau fonds de co-investissement et un fonds d'investissement de capital développement sera mis en place pour répondre aux besoins des PME/ETI en croissance.

Les dispositifs régionaux mobilisables en Poitou-Charentes

La nouvelle politique de la Région se met en place dans le cadre du SRDEII adopté fin 2016. L'harmonisation des dispositifs de soutien aux entreprises s'effectue progressivement. 64 aides en vigueur dans les 3 anciennes Régions sont remplacées par un nouveau dispositif.

En Poitou-Charentes, disparaissent ainsi, au profit de nouvelles aides, 27 mesures dont les emplois tremplin, les emplois Rebond seniors, Cordefop, la bourse régionale Désir d'entreprendre, le dispositif de soutien à l'investissement industriel (ex Cordee), le Contrat régional de sécurisation des parcours professionnels (CRSPP), l'aide régionale aux contrats de pro, le chèque Formation dirigeant, l'aide au 1er salarié dans l'artisanat, les aides aux Groupements d'employeurs et aux SIAE.

Plus d'infos sur les aides aux employeurs sur notre site Atout GRH : www.employeurs-grh.arftlv.org

 

Dossiers associés

  • *

    Filières prioritaires et métiers en tension

    Etat, Région et partenaires sociaux se mobilisent autour des filières stratégiques et des métiers qui recrutent pour définir leurs interventions en termes d'aide à l'emploi et de formation professionnelle.

    Consulter
  • *

    Le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII)

    Le SRDEII est une feuille de route pour le développement régional et formalise la politique d'aide de la Région aux entreprises

    Consulter
  • *

    La création d'entreprise

    Quelles sont les aides proposées par la Région et l'Etat pour créer son entreprise ?

    Consulter
  • *

    La région Nouvelle-Aquitaine

    Les ressources sur la nouvelle Région : les compétences du conseil régional, les caractéristiques du territoire couvrant 12 départements, la convergence des politiques et les premières actions mise en place.

    Consulter