*

Publics prioritaires

Politiques en faveur des jeunes

Les parcours des jeunes sont très divers et hétérogènes, mais la situation de certains jeunes est particulièrement préoccupante :

  • 53 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont sur le marché du travail en 2015 : 43 % occupent un emploi et 10 % sont au chômage. 15 % des 15-29 ans ne sont ni à l’école, ni en formation, ni en emploi (NEET). Mais il semble qu'il y ait du mieux : parmi les jeunes entre 18 et 24 ans, le nombre de ceux qui n'ont pas de diplôme et ne sont pas en formation serait passé de 620 000 en 2010 à 494 000 en décembre 2014.
  • En Nouvelle-Aquitaine, 17 % des demandeurs d’emploi sont âgés de moins de 26 ans (similaire au taux national). Les jeunes issus de l’apprentissage s’insèrent plus facilement que les lycéens. 7 mois après la sortie, 64 % des jeunes apprentis sont en emploi, 55% occupent un emploi stable, 16% sont en CDD de plus de 6 mois, 12% d’une durée inférieure. Le taux d’emploi des jeunes lycéens est de 50%. Les taux diffèrent selon les spécialités professionnelles (41% pour la coiffure et 59% pour les services à la personne).

La politique de l'Etat sur l'emploi et l'autonomie des jeunes

E. Macron entend mettre en oeuvre un programme ambitieux pour favoriser l’emploi des jeunes, former un million de personnes peu ou pas qualifiées en cinq ans, étendre la garantie jeunes et créer des emplois francs destinés aux habitants des quartiers réputés défavorisés.

Le plan d'actions national Priorité Jeunesse présenté le 21 février 2013 comporte 47 mesures articulées autour de plusieurs idées : privilégier le droit commun pour l’accès des jeunes aux droits sociaux (pour éviter l’empilement de dispositifs dérogatoires), favoriser l’autonomie des jeunes et la sécurisation de leurs parcours dans leur globalité (formation, logement, santé, mobilité…), lutter contre les inégalités et les discriminations, encourager la participation des jeunes au débat public et rendre effective la co-construction des politiques publiques.

Une concertation sur l’emploi des jeunes a été lancée en septembre 2016. La ministre souhaite l’élaboration d'un document d’orientation à l’issue de cette concertation et l'ouverture d’une négociation sur le sujet, malgré le septicisme des partenaires sociaux. Un conseil d’orientation des politiques de jeunesse constituera l’espace de concertation nationale, une source d’idées et de propositions et le lieu pérenne de l’évaluation des politiques publiques.

La convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) conclue entre l’Etat et les Missions locales pour 2015-2018 (plus d'infos) vise à faire évoluer l'offre d'accompagnement des jeunes pour faciliter leur accès à l'autonomie par l'emploi et la formation, notamment en mobilisant la Garantie jeune et les contrats en alternance, l'APRE, voire, pour les plus en difficultés, les dispositifs deuxième chance, le CIE starter, les emplois d'avenir et le service civique.
Il s'agit de passer d'une logique de dispositifs à une logique de cadre unique de "parcours contractualisés d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie" (PACEA) pour tous les jeunes en demande d'insertion Les réponses apportées aux jeunes devront s'appuyer sur les besoins du territoire exprimés par les jeunes et les employeurs.

La loi Travail a mis en place ces parcours au 1er janvier 2017, en remplacement du CIVIS. Ils constituent l'une des voies de la mise en oeuvre du droit à l'accompagnement vers l’emploi et l’autonomie de tout jeune de 16 à 25 ans en difficulté et confronté à un risque d'exclusion professionnelle. 

L’année 2017 verra l’entrée en vigueur d'autres mesures complétant les actions 2016 : ouverture du compte personnel d’activité dès 16 ans, déploiement de la Boussole des droits, droit à la poursuite d'études en master des jeunes diplômés de licence, budget spécifique pour accompagner la démocratisation de l'enseignement supérieur, accès à la CMU-C facilité pour les jeunes en rupture avec leur famille, reconnaissance de l’engagement étudiant dans les diplômes de l’enseignement supérieur, droit de publication bénévole et droit de gérer une association sans autorisation parentale à 16 ans.

La politique régionale en Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine veut accompagner les jeunes dans leurs trajectoires citoyenne et professionnelle.
Assurer l’avenir des jeunes, c’est d’abord garantir l’égalité des chances et réunir les meilleures conditions de leur réussite scolaire. Afin de réaliser cette ambition, la Région s’appuie sur un réseau de lycées efficace et mobilise tous les leviers dont elle dispose

1. Pour lutter contre le décrochage scolaire

- le dispositif gratuit d’aide aux devoirs en faveur des lycéens
- des actions de prévention (information sur les métiers, orientation),
- des actions innovantes (soutien scolaire personnalisé)
- l’animation des Plates-formes de Suivi et d’Appui des décrocheurs (PSAD).

2. Pour favoriser l'épanouissement et la réussite des jeunes :
La Région s’est engagée à créer les conditions d’un parcours de réussite pour conduire chaque jeune, dès sa sortie du collège, vers un emploi stable et durable. Elle entend développer l'accompagnement à la vie quotidienne, aux initiatives et aux formes d’engagement et de participation des jeunes, quel que soit son statut ou sa situation, en s'appuyant notamment sur 5 axes :
- le soutien au logement avec la construction de nouvelles places pour les jeunes et un dispositif d'avance du 1er loyer,
- des actions d’éducation citoyenne dont le service civique (cellule d'appui aux associations et collectivités),
- l'appui aux initiatives et à l’engagement des jeunes,
- l'amélioration des conditions de vie quotidienne et lycéenne (aides au BAFA-BAFD et au BNSSA, aide au permis de conduire B sur tout le territoire de la nouvelle Région...),
- l’accompagnement à la mobilité européenne et internationale.

Voir le plan régional de développement du service civique adopté le 13 février 2017.

La politique en faveur des jeunes intègre également les actions régionales en faveur de l'apprentissage et des autres formations initiales et continue.

A noter que les jeunes de Poitou-Charentes peuvent toujours bénéficier de l'Engagement 1ère chance.

Tableau des mesures Jeunes

Les mesures Jeunes

Type de mesure

Mesure

Fiche 
technique

L'info en +

ARFTLV

Insertion/Accès à l'emploi

Service civique
Volontariat associatif

A3.1

Lire le dossier d'actualités (dont Compte engagement citoyen : Fiche 5.4)

Insertion/Accès à l'emploi

APRE

 

Voir notre fiche sur le site Horizon : aide à la recherche du 1er emploi

Aide à l'embauche

Déclic pour l'action

 

Déclic pour l'action se déploie en Poitou-Charentes. Lire l'actualité du 30/10/2015

Aide à l'embauche

CIE Starter

A1.0

 

Aide à l'embauche

Contrat de génération

A2.0

Lire le dossier d'actualités

Aide à l'embauche

Emplois d'avenir

A1.1

Lire le dossier d'actualités

Alternance

Contrat de professionnalisation

A1.6

Lire le dossier d'actualités

Alternance

Contrat d'apprentissage secteur privé
Contrat d'apprentissage secteur public

A1.3
A1.4

Fonctionnement de l'apprentissage et des mesures de modernisation et de développement  dossier thématique

Accompagnement des jeunes en difficulté

Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie (PACEA)

F 1.5

Le PACEA remplace le CIVIS depuis le 1er janvier 2017.

Accompagnement des jeunes en difficulté

Garantie Jeunes

F1.6

Mise à jour à venir suite à la loi Travail

Aide à la formation

Engagement 1ère chance

G1.2

Mesure Poitou-Charentes

Aide à la formation

Service public régional de la formation professionnelle - SPRF

G 1.3

L'objectif est d'accueillir 50 % de jeunes dans le SPRF de Poitou-Charentes.

Aide à la formation

Droit au retour en formation

G1.5

 

Aide à la formation

Service militaire volontaire

 

Conditions d'accès, formations et certification. Lire l'actualité du 29/10/2015

Aide à la formation

Ecole de la deuxième chance - E2C

 

L'E2C sur le site du gouvernement

Aide à la formation

Défense deuxième chance

 

L'EPIDE sur le site du gouvernement

Aide à la mobilité

Aide régionale au permis

 

Voir notre fiche sur le site Horizon

Aide financière

Le fonds d'insertion professionnelle des jeunes - FIPJ

 

Le FIPJ est destiné à financer des acftions complémentaires à l'accompagnement personnalisé et renforcé des jeunes

Aide financière

Le fonds départemental d'aide aux jeunes - FAJ

 

Le FAJ propose une aide ponctuelle pour les jeunes qui connaissent des difficultés d'insertion