BMO 2017 en Nouvelle-Aquitaine : un projet de recrutement sur deux est saisonnier

Compétences et besoins de l'économie

BMO 2017 en Nouvelle-Aquitaine : un projet de recrutement sur deux est saisonnier

Pôle emploi a publié le 19 avril 2017 les résultats de son enquête nationale sur les Besoins en Main-d’œuvre des entreprises (BMO) en 2017. Cette enquête propose des statistiques nationales mais également locales dans 412 bassins d’emploi français et pour 24 secteurs d’activité.

Les résultats de l’enquête BMO en Nouvelle-Aquitaine indiquent qu’en 2017, 23,1% des établissements de la région envisagent de recruter au moins une personne : 192 000 projets de recrutement sont prévus.

Avec 109 000 projets de recrutement, les services constituent le secteur le plus recruteur en nombre de postes (57% de l’ensemble des intentions d’embauche de la région). Les activités d’hébergement restauration arrivent en tête du nombre de projets de recrutement dans les services (29 000 intentions d’embauche).

Le secteur de l’agriculture (y compris l’agroalimentaire) constitue le deuxième pôle de recrutement avec plus de 43 000 intentions d’embauche, soit 23% du total des projets de recrutement. Ces embauches concernent, en très grande majorité, des postes saisonniers (87%).
Les profils de viticulteurs, arboriculteurs, cueilleurs et d’agriculteurs salariés, ouvriers agricoles concentrent le plus de projets de recrutement Avec plus de 31 000 intentions d’embauche, ces deux métiers regroupent plus de 16% de l’ensemble des projets de recrutement.

Près de 24 000 intentions d’embauche ont été exprimées dans le secteur du commerce, dont les deux tiers dans le commerce de détail.

Parmi les quinze métiers les plus recherchés, onze sont à dominante saisonnière, c’est-à-dire avec plus de la moitié de postes saisonniers. Les emplois saisonniers représentent 50,4% des projets de recrutement : ils concernent majoritairement des postes dans l’agriculture et dans l’hébergement restauration.

37,4% des projets de recrutement sont jugés difficiles à pourvoir par les employeurs. Le secteur de la construction ainsi que les métiers d’aides à domicile et aides ménagères connaissent les difficultés de recrutement les plus élevées.
Le nombre insuffisant de candidats et leur profil inadéquat sont les motifs les plus cités par les employeurs.

Les bassins d’emplois qui connaissent la part d’établissements recruteurs la plus élevée de la région sont ceux qui ont une proportion importante de projets saisonniers, principalement dans le tourisme (Marennes-Oléron, Royan…) mais également dans la viticulture (Pauillac, Cognac…). Ces bassins se situent majoritairement sur la côte Atlantique.
À l’opposé, les taux d’établissements recruteurs les plus bas concernent des bassins du centre et de l’est de la région, principalement des bassins de petite taille, à dominante rurale.

Consulter le BMO 2017 de Nouvelle-Aquitaine

Ajouter un commentaire