Les objectifs du gouvernement sur le handicap

Emploi et insertion professionnelle

Les objectifs du gouvernement sur le handicap

Le gouvernement a dévoilé sa feuille de route en matière de handicap, une cause définie comme une priorité du quinquennat.

La revalorisation de l’aide aux adultes handicapé (AAH) se fera en deux temps : elle sera portée à 860 € en novembre 2018 (contre 810,89 € actuellement), puis à 900 € en novembre 2019. Cette hausse prévue de 90 € en deux ans correspond à "un effort supplémentaire de deux milliards d’euros sur le quinquennat" pour "corriger le niveau insuffisant de cette allocation".

Parallèlement, dans un objectif de simplification et de clarification des dispositifs de soutien complémentaires à l’AAH, le gouvernement a annoncé vouloir fusionner le complément de ressources (qui forme avec l’AAH la garantie des ressources) et la majoration pour la vie autonome (MVA) comme prévu initialement par la loi de 2005.

Autre mesure annoncée, les règles d’appréciation des revenus des bénéficiaires de l’AAH en couple, qui représentent un peu moins d’un quart des allocataires, seront rapprochées de celles des autres minima.

Une mission IGAS- IGF sera lancée fin 2017 pour mettre à plat l'ensemble des aides publiques, dont les dépenses fiscales, pouvant bénéficier aux personnes handicapées dont la complexité reste source de difficulté pour les bénéficiaires et leurs familles.

Par ailleurs, le gouvernement se donne pour objectif que les travailleurs handicapés puissent "Accéder à un emploi et travailler comme les autres", notamment par la réduction de l’écart entre le taux de chômage entre personnes valides et personnes handicapées, la rénovation de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et l'augmentation du niveau de qualification.

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement compte renforcer la préparation des projets d’orientation dès l’école dans le cadre du parcours d’avenir, le développement de la certification professionnelle des élèves handicapés et la mobilisation des moyens de la formation professionnelle pour faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi en milieu ordinaire.

Côté travailleurs, le dispositif d’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH) sera simplifié et intégré dans la DSN (déclaration sociale nominative). Le secteur adapté sera rénové. Le gouvernement prévoit également un accompagnement du secteur protégé sur la formation professionnelle de ses travailleurs et leur accès au milieu ordinaire au travers de l’emploi accompagné (dispositif qui sera évalué). Les Cap Emploi prendront en charge des missions d'insertion et de maintien de l'emploi dès le 1er janvier 2018, "afin de mieux accompagner les parcours professionnels des travailleurs handicapés les plus éloignés du marché du travail et d’améliorer le service rendu aux employeurs publics et privé". Chacun des 10 000 agents du ministère de l’Intérieur en situation de handicap sera doté d’un "Livret de parcours professionnel" destiné à simplifier les relations de travail. Autre objectif, accueillir au moins 6% d’apprentis en situation de handicap dans le secteur public.

Le dossier de presse du Comité Interministériel du Handicap.

Ajouter un commentaire