La Cour des comptes veut rendre le CIF plus performant

Formation tout au long de la vie

La Cour des comptes veut rendre le CIF plus performant

La Cour des comptes vient de mettre en ligne un référé qu’elle a adressé à la Ministre du Travail en juillet 2017 sur le congé individuel de formation (CIF).

Selon la Cour, bien que le dispositif soit utile pour accéder à la formation, il souffre néanmoins de plusieurs faiblesses. Il gagnerait notamment à être recentré sur des formations qualifiantes offrant de réels débouchés et à toucher davantage de bénéficiaires.

La Cour fait des propositions pour rendre le dispositif plus performant :

  • Recentrer le CIF sur les formations orientées vers des activités professionnelles.
  • Développer dans le cadre du CIF les formations répondant à des besoins de reconversion professionnelle.
  • Promouvoir les formations du CIF hors temps de travail.
  • Assurer un accompagnement renforcé vers le CIF dans le cadre du conseil en évolution professionnelle (CEP).
  • Mettre en œuvre les conditions d’une unification du réseau de distribution du dispositif.
Dans sa réponse, Muriel Pénicaud précise que le CIF n’est pas la seule réponse au besoin des salariés pour suivre des formations longues et qualifiantes, et cite les contrats de professionnalisation notamment.

Elle répond favorablement à la Cour et estime opportun d’ouvrir la réflexion en vue d’orienter davantage le CIF vers les formations susceptibles de répondre à des besoins de l’économie. Toutefois, elle veillera à ce que le dispositif ne soit pas dénaturé et permette à tout salarié de préparer un changement d’activité ou de profession, sans que la formation choisie ait un lien avec l’activité de l’entreprise.

Concernant les formations du CIF hors temps de travail, elle annonce qu’une réflexion serait utile car cette modalité réduit les coûts de formation.

La Ministre estime nécessaire d’accompagner les conseillers chargés du CEP pour une meilleure connaissance des tendances socio-économiques des bassins d’emplois. Et indique que des sessions de formations sur cette thématique ont déjà été organisés par le FPSPP auprès du réseau du CEP.

Elle annonce que l’ensemble des recommandations formulées par la cour seront étudiées dans le cadre de la préparation de la réforme de la formation professionnelle annoncée pour 2018.

Ajouter un commentaire sur le site