Un plan régional pour faciliter les recrutements et développer les compétences

Compétences et besoins de l'économie

Un plan régional pour faciliter les recrutements et développer les compétences

Dans la prolongation du séminaire Recruter organisé par la Région le 22 janvier dernier (voir notre info), le Conseil régional a voté le 26 mars 2018 un plan de 10 actions pour relever le défi des compétences et faciliter les recrutements dans les entreprises, avec 3 objectifs :

  • Echanger, analyser et agir pour la qualification et l’emploi
    Un groupe de travail animé par un chef d’entreprise va être constitué pour créer un réseau de réflexion "Emploi du futur". Il réunira des dirigeants et DRH de TPE/ PME et des personnes issues des institutions (Région, Pôle Emploi, cluster, associations…) afin de proposer de nouveaux dispositifs et de construire un recueil de bonnes pratiques.

    La Région mènera une concertation avec les entreprises et leurs représentants au plus près des besoins et des territoires pour construire une analyse partagée de l’évolution des besoins en compétences transversales et professionnelles.

  • Aider les entreprises à recruter
    En collaboration avec Pôle Emploi, la Région prendra en charge des actions de formation nécessaires au recrutement moyennant un engagement d’embauche, et correspondant à des besoins immédiats identifiés par des branches professionnelles, des regroupements d’employeurs ou une entreprise.

    Pour diversifier les possibilités de formation, les infrastructures d’entreprise peuvent être utilisées comme support d’apprentissage. Aussi pour développer des projets de "centre d'apprentissage" en entreprise et favoriser la formation en situation de travail, la Région va soutenir à titre expérimental des parcours de formation qui articuleraient formation « classique » et modules de professionnalisation en entreprise.

    Une force d’intervention rapide pourra être constituée pour mobiliser tous les leviers d’appui nécessaires (formation, transport, logement…) aux PME qui ont des difficultés à recruter. Elle s’appuiera sur les agents territoriaux, les conseillers Pôle emploi et les besoins identifiés au niveau local.

    Un plan régional de recrutement et de formation pour 77 ETI et PME/PMI à potentiel : Pour lever les freins à leur développement et accompagner la création d’emplois, un travail partenarial sera engagé pour identifier leurs besoins et accompagner leurs projets de recrutement.
    Une réflexion sera ensuite menée sur les modalités d’une collaboration régulière permettant d’investir en amont sur les compétences attendues, l’attractivité du territoire, de la filière, les programmes de formation à développer pour préparer l’avenir de ces entreprises.

  • Accroître et transformer les compétences des demandeurs d’emploi
    La Région a décidé de saisir l’opportunité du Plan d’Investissement dans les compétences (PIC) qui permettra de former un plus grand nombre de demandeurs d’emploi : 51,52 M€ apportés par l’Etat financeront 11 449 parcours de formation supplémentaires en 2018.
    La Région devrait s’engager avec l’Etat dans un pacte régional pluriannuel d’investissement dans les compétences 2019-2022, financé à hauteur de 459 M€.

    Parallèlement le processus d’harmonisation des dispositifs se poursuivra avec la définition du futur service public régional de formation (PRF) pour répondre au mieux à la structuration d’une offre de formation souple, efficiente et de qualité. Le PIC offre la possibilité, en 2018, d’anticiper pour partie les évolutions et d’innover.
    De nouveaux dispositifs seront expérimentés et l’offre de formation et de services diversifiées, notamment pour mieux répondre aux besoins des jeunes, des demandeurs d’emploi les plus éloignés de la formation et des migrants, faciliter l’inclusion numérique de tous, favoriser l’innovation pédagogique et les nouvelles formes d’apprentissage.

    Un fonds de sécurisation des mobilités professionnelles permettra d’apporter un appui aux demandeurs d’emploi confrontés à des difficultés de mobilité et de logement, selon un principe de subsidiarité et de complémentarité des aides existantes (Pôle Emploi…).

    Un nouveau dispositif « jeunes » sera expérimenté. Construit avec les usagers, il visera l’amorce de parcours de vie professionnelle et l’identification des compétences. Il tirera partie de l’expérimentation « Capacité » dans les Fab-Lab (mise à disposition d’un groupe de jeunes les moyens du Fab-Lab) autour de la réalisation d’un projet.
Les modalités de mise en œuvre de ce plan d’action seront arrêtées lors de prochaines commissions permanentes (règlement, nouveaux marchés et appels à projets).
Consulter la délibération du Conseil régional du 26 mars 2018

Ajouter un commentaire sur le site