Un nouveau diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée

Projets et évolution professionnelle

Un nouveau diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée

L'infirmier exerçant en pratique avancée dispose de compétences élargies, par rapport à celles de l'infirmier diplômé d'Etat. Elles sont validées par un nouveau diplôme d'Etat spécifique ouvert en formation initiale et en formation continue (y compris en VAE). Plus d'infos sur les études.  

Peuvent prétendre à la formation conduisant à ce diplôme d'Etat les candidats justifiant soit du diplôme d'Etat d'infirmier ou d'un diplôme, certificat ou autre titre leur permettant d'exercer la profession d'infirmier, soit d'un diplôme ou d'une autorisation d'exercice délivrée par l'autorité compétente. . 

L'infirmier exerçant en pratique avancée participe à la prise en charge globale des patients dont le suivi lui est confié par un médecin qui définit la conduite diagnostique et les choix thérapeutiques. Il apporte son expertise et participe à l'organisation des parcours entre les soins de premier recours, les médecins spécialistes de premier ou deuxième recours et les établissements et services de santé ou médico-sociaux.

Son diplôme d'Etat porte mention de son ou de ses domaines d'intervention :

  • Pathologies chroniques stabilisées ; prévention et polypathologies courantes en soins primaires (liste établie par arrêté) ;
  • Oncologie et hémato-oncologie ;
  • Maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale.
L'infirmier est autorisé à exercer en pratique avancée dans l'un de ces domaines s'il justifie de 3 années minimum d'exercice en équivalent temps plein de la profession d'infirmier et s'il est enregistré auprès du service ou de l'organisme désigné à cette fin par un arrêté ministériel.

Il peut contribuer à l'analyse et à l'évaluation des pratiques professionnelles infirmières et à leur amélioration. Il participe à l'évaluation des besoins en formation de l'équipe de soin et à l'élaboration des actions de formation. D'autres activités et contributions possibles sont énoncées par le décret. Un arrêté liste les actes et prescriptions qu'il peut réaliser.
Décret n° 2018-629 du 18 juillet 2018

Ajouter un commentaire sur le site