Les métiers impactés par la révolution digitale

Compétences et besoins de l'économie

Les métiers impactés par la révolution digitale

L’Institut Sapiens est un think tank indépendant à but non lucratif, dont la vocation est de définir le rôle de l’humain dans une société bouleversée par le numérique.
Il a publié, en août 2018, une étude qui analyse l’impact de la révolution digitale sur l’emploi et qui identifie cinq métiers fortement menacés. Ces métiers sont directement remis en question par une technologie et ont vu leurs effectifs diminuer depuis 30 ans.
Près de 2 millions d’actifs concentrés dans ces métiers ont une forte probabilité de voir leur emploi disparaître à l’horizon 2050 :

  • manutentionnaire
  • secrétaire de bureautique et de direction
  • employé de comptabilité
  • employé de la banque et de l’assurance
  • caissier et employé de libre-service.
Face à ce constat, le think tank évoque le processus de création d’emplois qui pourrait être plus puissant que celui entraînant la disparition des métiers. Il liste des métiers émergents qui emploieront de nombreuses personnes (Ingénieur en intelligence artificielle ; Web marketer ; Géomaticien…) et indique que les secteurs qui représentent le plus gros potentiel de créations d’emplois sont les métiers liés à l’intelligence artificielle, au secteur du numérique, mais également à l’économie circulaire.

L’Institut fait de la compétence la véritable « assurance » contre le chômage face à la révolution numérique. Il rappelle le caractère indispensable de l’accès à une formation professionnelle tout au long de sa vie, agile, personnalisée et accessible à tous.

Ne sachant pas précisément ni la nature des métiers qui embaucheront demain, ni les compétences qui seront recherchées, les individus doivent pouvoir accéder à de nouvelles compétences leurs permettant de rester « employables ».

A ce titre, le développement de formations courtes, professionnalisantes et qualifiantes, axées sur l’apprentissage des soft skills (compétences comportementales) et des humanités doivent permettre aux actifs de devenir employable en étant complémentaire là où l’Intelligence Artificielle et la machine ne seront pas présents.

Consulter l’analyse de l’Institut Sapiens

RAPPEL : "Former à l’ère de l’Intelligence Artificielle", c’est le thème choisi par l’Agence Régionale pour l'Orientation, la Formation et l’Emploi Nouvelle-Aquitaine pour une conférence-débat qui se tiendra le 27 septembre à Poitiers. Il reste des places.

Ajouter un commentaire sur le site